Près de 90 % de Marocains accèdent à Internet via un appareil mobile

4 mars 2021 - 00h50 - Maroc - Ecrit par : A.P

Selon le nouveau rapport Digital 2021 publié par We Are Social et Hootsuite, environ 90 % des Marocains utilisent un appareil mobile pour accéder à Internet et surtout, aux réseaux sociaux.

Ce rapport indique que 74,4 % de la population marocaine ont un accès à Internet (27,62 millions d’internautes), soit 9,1 % de plus que l’année dernière. À fin janvier, 59,3 % de la population (environ 22 millions d’utilisateurs) avaient une activité régulière sur les réseaux sociaux, soit une augmentation de 12,8 % par rapport à la même période de l’année dernière, fait savoir le rapport qui précise que 89,6 % des Marocains accèdent à Internet avec un appareil mobile (smartphones et tablettes) et y passent en moyenne 4 heures par jour.

Entre janvier 2020 et janvier 2021, 3,47 millions de Marocains se sont connectés à Internet avec un appareil mobile, soit une baisse de 0,5 %, indique le même rapport qui souligne que WhatsApp vient en tête du classement des plateformes les plus utilisées par les internautes marocains de 16 à 64 ans, avec 73,7 %, devant Facebook (70,5 %), YouTube (66,5 %), Instagram (51,6 %), Messenger (43,8 %), TikTok (36,8 %) et Snapchat (26,1 %).

Sujets associés : Internet - Facebook - Youtube - WhatsApp - Snapchat

Aller plus loin

YouTube, leader des réseaux sociaux au Maroc

YouTube est le leader des réseaux sociaux au Maroc, où le taux de pénétration d’Internet a atteint 84,1 % de la population totale au début de 2022. C’est ce qu’indiquent les...

Des émissions “spécial ramadan” sur Snapchat

Quelque 60 nouvelles émissions ont été lancées par Snapchat avec ses partenaires pour permettre aux consommateurs d’accéder, sur leurs téléphones portables et à leur convenance,...

Amélioration de l’accès à Internet : le Maroc peine à s’imposer

Les efforts du Maroc, classé 59ᵉ, ne sont pas assez suffisants dans l’accès à internet, au point d’être l’un des pays les plus faibles de l’indice à soutenir son inclusion à...

Les Marocains, fans de WhatsApp et Facebook

Environ 28 millions de Marocains, soit 75 % de la population, ont accès à Internet et près de 22 millions utilisent les réseaux sociaux, selon une récente étude.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Achraf Hakimi fait des promesses aux Marocains

À quelques heures du départ de la sélection nationale du Qatar, l’international marocain Achraf Hakimi s’est adressé aux supporters marocains dont le soutien a été déterminant tout au long de la compétition.

Darija sur Wikipédia : un concours qui divise

La page Facebook Wikimedia Maroc a lancé un concours préconisant l’utilisation du dialecte marocain (darija) en lieu et place de l’arabe littéraire qui soulève de vives polémiques.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.