Vers un accord de libre échange entre le Maroc et Israël ?

1er avril 2022 - 22h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc et Israël s’emploient à renforcer leur coopération économique. Il ressort de la récente visite d’une délégation de représentants des principales organisations économiques de l’État hébreu dans le royaume que le chef du patronat israélien souhaite un accord de libre échange entre les deux pays.

Une délégation de représentants des principales organisations économiques israéliennes a séjourné au Maroc les 29 et 30 mars dernier. Au cours de cette visite de travail, elle a échangé notamment avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). « Le dialogue avec la CGEM a été déclenché il y a plusieurs mois, nous avons déjà virtuellement paraphé un accord de coopération depuis que le Maroc a rejoint les accords d’Abraham, que nous avons re-signés une fois rencontrés sur le terrain, il y a deux semaines, lors de la première visite d’hommes d’affaires marocains en Israël. Cette visite retour a pour but de continuer à explorer les possibilités de coopération, d’identifier de manière plus méticuleuse les secteurs qui peuvent être porteurs de la coopération entre les deux pays », déclare Dan Catarivas, DG de la Manufacturers Association of Israël dans une interview accordée à Le360.

À lire : Maroc-Israël : vers une coopération économique et financière

Les deux parties ont parlé d’un enjeu de coopération Win-Win. Elles misent sur les secteurs de l’énergie renouvelable, de l’automobile, de l’agriculture, de l’eau ou encore des technologies avancées pour développer leur partenariat économique. « Les formes de coopération entre les entreprises marocaines et israéliennes diffèrent, ça peut être de l’investissement direct, du commerce à travers la vente et l’achat de produits et de matières premières ou le travail commun dans le cadre de partenariats pour le développement de nouveaux produits et services », explique le responsable.

À lire : À Rabat, la ministre israélienne de l’Économie annonce de belles perspectives économiques

Aux yeux du patronat israélien, le Maroc est une terre nouvelle, car il y a beaucoup d’opportunités que les hommes d’affaires israéliens ne connaissaient pas et sur lesquels ils pourraient désormais capitaliser. « Nous sommes en train d’étudier les différents avantages que peut offrir l’implantation d’entreprises israéliennes au Maroc. Ce qui est sûr, c’est que le pays dispose d’une main d’œuvre d’une grande qualité, un savoir-faire éprouvé et un marché très intéressant aussi. Nous avons été impressionnés par le niveau de développement de l’économie marocaine et son potentiel de croissance », ajoute Dan Catarivas. Selon lui, l’autre avantage majeur est la position géographique qu’offre le royaume pour s’ouvrir sur de nouveaux marchés. « Israël peut se servir du Maroc comme une plaque tournante pour développer des activités en Afrique, c’est l’un des principaux sujets qui ont été abordés lors des différentes rencontres avec les acteurs économiques des deux pays », dit-il.

À lire : Maroc-Israël : vers de nouveaux accords de coopération commerciale

Rappelant que des contrats ont été signés dans le domaine des énergies renouvelables et de l’investissement entre les deux pays, le responsable exprime le souhait du patronat israélien, celui de la signature d’un accord de libre-échange entre le Maroc et Israël. « Ce que nous voudrions aujourd’hui pour accélérer cette dynamique économique et commerciale, c’est de faire un effort au niveau des politiques gouvernementales afin d’aboutir à un accord de libre-échange entre le Maroc et Israël. À l’issue de nos rencontres avec les membres de la CGEM, nous avons convenu qu’il est important d’encourager nos deux gouvernements de part et d’autre à commencer à négocier cet accord qui devra faciliter encore plus les contacts, les échanges, l’investissement et le commerce entre les deux pays », conclut Dan Catarivas.

Sujets associés : Accord de libre échange - Normalisation Maroc Israël - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

Maroc-Israël : vers une coopération économique et financière

Le Maroc et Israël veulent étendre leur coopération dans le secteur économique et financier. Le sujet était au cœur d’un échange entre la ministre de l’Économie et de...

Bientôt un accord trilatéral Maroc/Émirats arabes unis-Israël

Lors de sa visite à Rabat jeudi 9 juin 2022, Abdullah bin Touq Al Marri, ministre émirati de l’Economie a déclaré qu’un accord trilatéral est en cours de discussion avec des...

Exemption mutuelle de visas entre le Maroc et Israël

Les Marocains et Israéliens titulaires de passeports diplomatiques et officiels sont exemptés de visas d’entrée en Israël et au Maroc. C’est le fruit d’un accord signé entre les...

Un cabinet d’avocat d’affaires israélien s’installe au Maroc

Grâce à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, deux cabinets d’avocats d’affaires, le français UGGC et l’Israélien Firon & Co. s’allient pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Abdellatif Hammouchi reçoit en audience le ministre israélien de la Justice

Tête-à-tête entre le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, et le vice-Premier ministre et ministre israélien de la justice, Gideon Saar.

Sahara : Israël réaffirme son soutien au Maroc

En visite de travail au Maroc, Gideon Saar, ministre israélien de la justice, a réaffirmé le soutien de son pays à la position du royaume concernant la question du Sahara.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le trafic aérien entre le Maroc et Israël progresse

Six mois après le lancement des vols directs entre le Maroc et Israël, le trafic aérien progresse et continuera de progresser, présageant ainsi de belles perspectives.

Lutte : le Maroc et Israël renforcent leur coopération

La Fédération royale marocaine des luttes associées (FRMLA) et le Comité olympique d’Israël ont signé, mardi, un accord pour consolider leur coopération bilatérale couvrant tous les domaines de cette discipline sportive.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...