Recherche

La victime présumée de Souleimane Raissouni brise le silence

© Copyright : DR

7 juin 2020 - 20h30 - Société

Adam Muhammed, présumée victime d’agression sexuelle par le rédacteur en chef du quotidien Akhbar al-Yaoum, Souleimane Raissouni, rompt le silence. Dans une lettre publiée sur Facebook, il accuse l’AMDH d’avoir mis sa vie en danger.

Le 28 mai, Adam Muhammed a affirmé avoir reçu « la proposition du président de l’Association marocaine des droits de l’Homme d’organiser une réunion d’écoute dont la date sera déterminée ultérieurement », certainement après la levée du confinement.

Deux jours après, grande a été sa surprise d’entendre ce dernier révéler son identité lors de sa « déclaration choquante », le 30 mai.

À en croire certaines sources, le président de l’association « prétend avoir contacté Adam Muhammed après la diffusion du contenu de sa déclaration », et que celui-ci « aurait décidé de ne pas répondre ».

Pour quelles raisons l’AMDH a-t-elle diffusé sa déclaration, en mettant en avant mon présumé agresseur sexuel, et en faisant allusion à moi, seul plaignant, au pluriel ?, s’est interrogé Adam Muhammed.

Pour lui, l’association fait feu de tout bois pour réduire son cas à un « simple règlement de comptes ». Pour preuve, dans sa déclaration, il présente Adam, non comme une « victime », mais plutôt comme une « personne avec une fausse identité ».

Selon Adam, l’arrestation de son présumé agresseur et sa mise en détention provisoire, étaient fondées sur la plainte qu’il a déposée auprès de la police."J’ai déposé cette plainte sans aucune pression d’une certaine partie et ai publié l’information sur Facebook", a-t-il affirmé.

Mots clés: Plainte , Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) , Homosexualité Maroc

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact