Du nouveau dans l’agression raciste d’Adil Sefrioui

30 mai 2021 - 10h40 - France - Ecrit par : S.A

Le procès d’Adil Sefrioui, le Marocain victime d’une violente agression raciste de la part d’un septuagénaire à Dole prévu vendredi dernier n’a plus eu lieu. Le seul juge de la Chambre s’est déclaré incompétent pour cette affaire.

À peine l’audience ouverte, la juge s’est aussitôt déclarée incompétente pour juger cette affaire en raison des faits qualifiés de « violence avec arme » et d’«  injures racistes ». Il s’agit d’une affaire qui ne peut être jugée dans un tribunal à juge unique comme le tribunal de Dole. Le procès a donc été renvoyé à Lons-le-Saunier, le 22 juin. Désormais, trois juges se chargeront de l’affaire.

Les faits avaient eu lieu le 21 avril, en début d’après-midi, devant le domicile d’Adil Sefrioui – artisan électricien à Dole – situé derrière la gare ferroviaire. Une altercation avait éclaté entre lui et un Dolois de 72 ans qui se trouvait devant la palissade de sa terrasse et prenait des photos. « Il m’a dit aussitôt ’aaah, bicot, tu passes sous le capot aujourd’hui !’ Ça m’a choqué. Les gens sont gentils d’habitude, ils me disent “on n’aime pas les Arabes mais toi on t’aime bien”. J’ai du mal à leur en vouloir. Mais là, c’était différent, j’ai crié à ma femme d’appeler la police », racontait à L’Est Républicain Adil.

Présent à l’ouverture de l’audience, le président de SOS racisme Jura, une association qui s’est portée partie civile a relevé beaucoup de légèreté dans la manière dont la police et la justice ont traité le dossier. « Si Adil Sefrioui avait été à la place de l’agresseur, aujourd’hui il serait en prison », assure-t-il. Pour sa part, Randall Schwerdorffer, avocat d’Adil Sefrioui, demande qu’un juge d’instruction se saisisse de l’affaire, pour une éventuelle requalification en tentative d’homicide. Quant à Patrick Uzan, nouvel avocat de l’agresseur présumé, il a modifié la défense de son client. Il ne s’agit plus de légitime défense, mais d’un « contexte de violence réciproque », dont seule une partie est connue, par une vidéo “tronquée”.

Sujets associés : France - Racisme - Procès - Violences et agressions

Aller plus loin

Victime d’une agression raciste, Adil Sefriou est condamné par la justice

Le parquet a demandé mardi aux juges du tribunal judiciaire de Lons-le-Saunier d’infliger une peine de prison à Adil Sefrioui, le Marocain victime d’une violente agression...

Adil Sefrioui : 3 ans de prison ferme pour l’agression raciste de Dole

Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier a condamné Bernard Demougeot, l’agresseur du Marocain Adil Sefrioui, à cinq ans de prison dont deux avec sursis. Celui-ci a été...

Agression islamophobe à Dole : la femme d’Adil Sefrioui raconte (Vidéo)

Toujours sous le choc de cette agression raciste, Laetitia, la femme d’Adil Sefrioui raconte une scène violente dans laquelle son mari a failli être volontairement écrasé devant...

« Bicot, bicot, bicot ! » Un Marocain victime d’une violente agression raciste à Dole

Une violente agression raciste est survenue à Dole, dans le Jura le 21 avril dernier. La victime, un Marocain, s’en est sorti avec des fractures au nez et au doigt. Le suspect,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.