Affaire Karima « Ruby » el Mahroug : Silvio Berlusconi se tire complètement d’affaires

16 février 2023 - 07h10 - Monde - Ecrit par : S.A

Un troisième acquittement pour l’ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi dans la saga judiciaire en lien avec la Marocaine Karima el Mahroug alias « Ruby ». Il était accusé d’avoir corrompu des témoins pour mentir sur ses sulfureuses soirées « bunga-bunga ».

Fin d’un procès qui aura duré plus de six ans. Les juges de la 7ᵉ section du tribunal pénal de Milan ont prononcé mercredi 15 février 2023 l’acquittement de Silvio Berlusconi, l’ex-chef du gouvernement italien, accusé d’avoir corrompu des témoins (en leur versant 10 millions d’euros entre 2011 et 2015) pour mentir sur ses sulfureuses soirées « bunga-bunga » alors que le parquet avait réclamé une peine de six ans de prison contre lui.

À lire : Fin des déboires judicaires de Silvio Berlusconi en lien avec la Marocaine Karima El Mahroug

« Je ne peux être qu’extrêmement satisfait », a réagi Federico Cecconi, l’avocat de sénateur de 86 ans, soulignant que cet acquittement est le troisième dans cette affaire. « Trois sur trois, ça suffit », a-t-il déclaré. Un premier acquittement avait été prononcé en 2021 à Sienne et le deuxième en 2022 à Rome. Le souhait de la défense, c’est que le parquet ne présente pas de recours. Le parquet de Milan avait aussi requis des peines d’un à six ans de prison pour les 27 autres accusés dont Karima el Mahroug alias « Ruby » dans cette affaire, mais tous ont été acquittés au motif que les faits ne sont pas établis.

À lire : Berlusconi a acheté le silence de Karima - Ruby - El Marhroug pour 5 millions d’euros

Silvio Berlusconi avait été jugé pour avoir payé Karima el Mahroug alias « Ruby alors âgé de 17 ans en échange de relations sexuelles lors de soirées dites « bunga bunga », qu’il avait organisées dans sa villa près de Milan, entre février et mai 2010.

Sujets associés : Italie - Corruption - Milan - Karima El Mahroug

Aller plus loin

Rubygate : fin du feuilleton judiciaire avec la mort de Silvio Berlusconi

Accusé en 2010 de prostitution de mineure, d’abus de pouvoir et de corruption de témoin en la personne de Karima « Ruby » El Mahroug, une Marocaine âgée de 17 ans au moment des...

La Marocaine Karima El Mahroug fera-t-elle tomber Cristiano Ronaldo ?

Après les accusations de viol portées par l’Américaine Kathryn Mayorga qui mettent à mal la carrière du joueur portugais Cristiano Ronaldo, une ancienne relation avec une...

Affaire Karima « Ruby » el Mahroug : Silvio Berlusconi risque la prison

Le parquet de Milan a requis mercredi six ans de prison et la saisie de 10,8 millions d’euros contre l’ancien Premier ministre italien, Silvio Berlusconi, accusé d’un délit de...

Berlusconi a acheté le silence de Karima - Ruby - El Marhroug pour 5 millions d’euros

La Marocaine Karima El Marhroug, alias Ruby, a été payée 5 millions d’euros par l’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi pour acheter son silence.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Le Maroc fait la chasse au détournement de l’argent public

Le gouvernement marocain fait de la restitution de l’argent détourné, ainsi que la lutte contre les crimes financiers et la corruption ses priorités et entend mener plusieurs actions dans ce sens, afin de sanctionner sévèrement ceux qui détournent des...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.