Affaire Pegasus/Maroc : la CNDP entre en scène

5 août 2021 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) se saisit de l’affaire Pegasus. Le Maroc a été accusé d’avoir ciblé de 10 000 numéros dont un appartenant au président de la République française Emmanuel Macron à l’aide du logiciel espion de la société israélienne NSO.

« Suite à la publication, par plusieurs supports de la presse internationale, d’allégations faisant état de supposées actions d’intrusion et d’atteinte à la vie privée sur des appareils téléphoniques, tout en portant des accusations directes visant des autorités publiques et des institutions nationales, la CNDP annonce qu’elle se saisit du sujet », indique la Commission dans un communiqué relayé par la MAP.

À lire : Pegasus : le Maroc sollicite un spécialiste reconnu de l’analyse numérique

À ce titre, la CNDP procédera à l’examen des différentes allégations avancés par lesdits supports de presse, évaluera la teneur et le caractère fondé des arguments qui les sous-tendent et mesurera leur impact sur la relation de confiance des citoyens et résidents au Maroc dans l’écosystème digital national et international, précise la même source.

À lire : Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

La CNDP rappelle sa mission d’œuvrer au respect, selon les engagements internationaux du Royaume, les dispositions de la loi 09-08, relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements des données à caractère personnel, son décret d’application et les usages y afférents, du droit à la protection de la vie privée, garanti par l’article 24 de la Constitution.

Sujets associés : Israël - Espionnage - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Espionnage via Pegasus : le Maroc affirme ne pas avoir obtenu des preuves

L’avocat mandaté par le Maroc dans l’affaire Pegasus a lancé il y a quelques jours une procédure qui donnait dix jours à Amnesty International et Forbidden Stories pour...

Pegasus : un ancien diplomate français, conseiller de NSO émet des doutes sur le Maroc

Gérard Araud, retraité, ancien ambassadeur de France à Washington, par ailleurs ancien conseiller extérieur de la société israélienne NSO, le fabricant de Pegasus, a émis des...

Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

Le Maroc a utilisé le logiciel Pegasus pour espionner des journalistes marocains, algériens et français. C’est ce que révèle une enquête menée par le Forbidden Stories et ses...

Pegasus : un ancien patron du renseignement français prend la défense du Maroc

Bernard Squarcini, ancien directeur du renseignement intérieur français affirme que « le Maroc n’a aucun intérêt à faire espionner Emmanuel Macron » à l’aide du logiciel...

Ces articles devraient vous intéresser :

Emmanuel Macron écrit au roi Mohammed VI

À l’occasion de la Fête de la Jeunesse, le Roi Mohammed VI a reçu les chaleureuses félicitations d’Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron prépare une visite officielle au Maroc

La relation entre la France et le Maroc, après une période de tensions, semble se diriger vers un apaisement et cela pourrait même aboutir à la visite au royaume du président Emmanuel Macron très prochainement.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...