Recherche

Affaire Pegasus/Maroc : la CNDP entre en scène

© Copyright : DR

5 août 2021 - 08h20 - Maroc - Par: S.A

La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) se saisit de l’affaire Pegasus. Le Maroc a été accusé d’avoir ciblé de 10 000 numéros dont un appartenant au président de la République française Emmanuel Macron à l’aide du logiciel espion de la société israélienne NSO.

« Suite à la publication, par plusieurs supports de la presse internationale, d’allégations faisant état de supposées actions d’intrusion et d’atteinte à la vie privée sur des appareils téléphoniques, tout en portant des accusations directes visant des autorités publiques et des institutions nationales, la CNDP annonce qu’elle se saisit du sujet », indique la Commission dans un communiqué relayé par la MAP.

À lire : Pegasus : le Maroc sollicite un spécialiste reconnu de l’analyse numérique

À ce titre, la CNDP procédera à l’examen des différentes allégations avancés par lesdits supports de presse, évaluera la teneur et le caractère fondé des arguments qui les sous-tendent et mesurera leur impact sur la relation de confiance des citoyens et résidents au Maroc dans l’écosystème digital national et international, précise la même source.

À lire : Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

La CNDP rappelle sa mission d’œuvrer au respect, selon les engagements internationaux du Royaume, les dispositions de la loi 09-08, relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements des données à caractère personnel, son décret d’application et les usages y afférents, du droit à la protection de la vie privée, garanti par l’article 24 de la Constitution.

Mots clés: Espionnage , Israël , Emmanuel Macron

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact