Les agriculteurs marocains touchés par la sécheresse

18 mars 2020 - 21h40 - Economie - Ecrit par : G.A

L’agriculture marocaine fait face à la troisième année consécutive de sécheresse, avec une pluviométrie faible et des températures élevées. C’est une mauvaise nouvelle pour la récolte céréalière qui aura du mal à tenir toutes ses promesses.

Les agriculteurs sont inquiets devant la situation et craignent le pire si les conditions climatiques sont toujours aussi désastreuses. Même les pluies prochaines qui s’annoncent, ne suffiront pas pour sauver l’année agricole.

En dehors des cultures céréalières, il y a également les légumineuses qui connaissent de nombreuses difficultés à cause de la pluviométrie. Le Maroc est passé du statut de deuxième exportateur de légumineuses sur le marché mondial à celui d’un simple importateur de légumineuses à cause des dernières années de sécheresse. Depuis 2017, le Maroc importe chaque année environ 290 000 quintaux de légumineuses, principalement les lentilles. Ainsi, son chiffre d’affaires a baissé de plus de 70 %.

Même si des précipitations sont prévues cette semaine sur plusieurs régions du pays, la question est de savoir si elles seront suffisantes pour sauver certaines cultures agricoles. Cette année encore, les petits agriculteurs devront dépendre de la Caisse de compensation, et le Maroc, de l’importation de blé et d’autres produits agricoles pour combler son déficit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Agriculture - Météo Maroc

Aller plus loin

Maroc : 488 villages du nord fournis en eau potable

L’eau devient presque un luxe dans certaines régions du Nord à cause de la rareté des précipitations. L’Office National de l’Électricité et l’Eau Potable vient de lancer en...

Le Maroc menacé par la sécheresse

Les températures, anormalement élevées à travers tout le Maroc, et l’absence de précipitation présagent d’une autre saison sèche qui pourrait influer sur la production agricole,...

Le Maroc va-t-il rationner l’eau ?

Malgré les nombreuses dispositions prises par les autorités, le Maroc ne pourra pas échapper à un stress hydrique aigu. La disponibilité d’eau est bien en dessous du seuil...

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.