Le Maroc prévoit la construction d’une cinquantaine de barrages

24 juillet 2020 - 05h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les autorités marocaines réfléchissent à une alternative pour contourner le manque d’eau souvent généré par la sécheresse.

Dans sa présentation, Abdelkader Amara a souligné que ce plan s’articule autour de trois points dont le premier «  porte sur le renforcement de l’offre en eau  », les deux autres points «  sont relatifs à la gestion maîtrisée de la demande et à la protection des ressources en eau et l’écosystème écologique  ».

C’est un projet pour lequel le ministère mobilisera 383 milliards de DH pour les 30 prochaines années. Une raison suffisante pour «  développer l’offre en eau avec 4,5 milliards de mètres cubes et économiser au moins 2,5 milliards de mètres cubes, principalement dans le secteur agricole  ». Ce plan met en évidence la nécessité de revoir la gestion de l’eau pour ne pas en souffrir lors des grandes sécheresses.

Le ministre a souligné que la réalisation du plan exige l’engagement ferme de toutes les parties concernées. Ainsi, il est prévu la construction de 50 grands barrages afin de pouvoir stocker 32 milliards de mètres cubes d’eau, contre 18,7 milliards de mètres cubes actuellement. « Plus cette capacité augmente, plus nous aurons des marges pour traiter les problèmes liés à la sécheresse, qui peut s’étaler sur 3 ans et parfois plus », précise le ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Abdelkader Amara - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement

Aller plus loin

Bonne nouvelle, les barrages d’eau au Maroc commencent à se remplir

À la date du 17 mars, les barrages marocains ont dépassé plus de 5,3 milliards de mètres cubes (m³), soit un taux de remplissage d’environ 33 %.

Le Maroc menacé par la sécheresse

Les températures, anormalement élevées à travers tout le Maroc, et l’absence de précipitation présagent d’une autre saison sèche qui pourrait influer sur la production agricole,...

LUG, le géant polonais de l’éclairage public pose ses valises au Maroc

Le géant polonais de l’éclairage public, LUG, s’apprête à s’installer au Maroc. Son président, Ryszard Wtorkowski, reçu en audience ce vendredi 15 janvier par Abderrahim...

De la technologie espagnole pour irriguer la région d’Agadir

Le Maroc vient d’acquérir des équipements hydrauliques auprès d’Hidroconta, société espagnole basée à Murcie, pour irriguer près de 5 000 hectares de terres.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.