L’Algérie accuse le Maroc de conspirer contre la Palestine

8 décembre 2021 - 16h40 - Ecrit par : A.S

L’Armée nationale populaire (ANP) accuse le Maroc de conspirer contre la Palestine dans le but de la liquider au service d’Israël. Alger n’a toujours pas digéré l’accord de coopération militaire entre Rabat et Tel Aviv.

Nouvelles accusations contre le Maroc. Dans son éditorial intitulé « Notre pays triomphera de toute adversité », la revue El Djeïch de l’ANP affirme qu’en s’alliant avec l’État d’Israël et en étendant sa coopération avec lui au volet militaire et sécuritaire, le royaume « prouve cette fois-ci, et sans doute aucun, qu’il entame le dernier chapitre d’une longue série de trahisons et de conspirations contre la cause palestinienne, dans le but de la liquider au service du sionisme ».

À lire : L’Algérie profère de graves accusations contre le Maroc et Israël

L’armée algérienne accuse le Maroc d’avoir « vendu la cause palestinienne », et permis à Israël de «  faire de son territoire un pied-à-terre, dans une région jusque-là interdite pour lui ». Selon le magazine, le royaume « tente de se présenter aux yeux de la communauté internationale dans l’habit d’un État pacifique ne nourrissant aucune hostilité envers l’entité sioniste, malgré la violation par celle-ci des droits légitimes du peuple palestinien et son occupation des territoires de pays arabes, bien plus, leur annexion ».

À lire : L’Algérie craint de perdre la guerre contre le Maroc

« Tout cela afin qu’elle (la communauté internationale) ferme les yeux sur l’occupation par le Maroc du territoire du Sahara occidental, sur les déplacements de sa population, l’exploitation de ses richesses, en permettant aux entreprises étrangères de piller les potentialités du peuple sahraoui, ainsi que sur sa tentative d’imposer la politique du fait accompli en ignorant les résolutions de la légitimité internationale qui, dans leur totalité, sont en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui et de son droit à l’établissement de son État indépendant sur son territoire », explique l’éditorialiste.

À lire : Maroc-Israël : l’Algérie réagit à la coopération militaire

La publication évoque par ailleurs la « guerre déclarée et celles plus en coulisses menées contre l’Algérie et les attaques féroces à travers le recours à ce qui est désormais connu sous l’appellation de guerres de nouvelle génération ». Ces guerres et attaques « seront inéluctablement vouées à l’échec devant le haut degré de conscience du peuple en le caractère sensible de l’étape et la capacité de notre pays et de notre armée à relever tous les défis et à faire échec à toute tentative visant à attenter à sa sécurité et à sa stabilité », assure l’ANP.

Tags : Algérie - Palestine - Israël - Relations Maroc Israël - Coopération

Aller plus loin

L’Algérie craint de perdre la guerre contre le Maroc

Les tensions se sont intensifiées entre le Maroc et l’Algérie, et ont atteint un point de non-retour avec notamment la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, la...

Maroc-Israël : l’Algérie réagit à la coopération militaire

L’Algérie dit se sentir directement « visée » par la coopération militaire entre le Maroc et Israël, qui s’est renforcée ces derniers jours avec la signature de nouveaux accords...

Le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

En visite de travail au Maroc depuis mardi, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a rencontré son homologue marocain, Abdellatif Loudiyi. Les deux responsables ont...

L’Algérie profère de graves accusations contre le Maroc et Israël

À Stockholm, Mounia Boumaiza, ambassadrice de l’Algérie à Vienne, a lancé de graves accusations contre le Maroc et Israël lors de la 28ᵉ réunion du conseil des ministres de...

Nous vous recommandons

Nouvelle interpellation en lien avec la fusillade du café "La Crème" à Marrakech

La fusillade du café « La Crème » à Marrakech n’a pas fini de livrer ses secrets. Une nouvelle arrestation a été opérée dans le cadre de l’enquête menée sur cette affaire depuis 2017.

Le Maroc cherche à « étouffer » Ceuta

Le Maroc s’apprête à lancer d’ici avril 2022 la zone commerciale située à Tétouan, non loin de Ceuta, et développée par Tanger Med Zones, filiale du groupe Tanger Med.

Général espagnol : « il faut être prêt en cas de conflit avec le Maroc »

Le général Fernando Alejandre Martínez, ancien chef d’état-major des armées, estime que le Maroc ne représente pas actuellement une menace directe pour l’Espagne et dénonce la politique du gouvernement espagnol qui consiste à « tourner le dos au Maroc...

Le dirham chute face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est dépréciée de 2,1 % face à l’euro et de 3,26 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 3 au 9 mars 2022. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Mauvaise nouvelle, le Maroc considéré comme pays à « très haut risque » par les États-Unis

Quelques jours après avoir été placé sur la liste rouge par la France, le Maroc se retrouve sur celle des États-Unis qui le considèrent désormais comme un pays à « très haut risque » épidémiologique, recommandant aux Américains de s’abstenir de tout voyage dans...

Une enseignante israélienne met en avant la cuisine marocaine et la darija (vidéo)

Ruti Ben Ami, enseignante israélienne, construit le pont entre la langue arabe et la cuisine marocaine. Elle rêve d’une véritable paix entre les Juifs et les Arabes.

Un jeune Marocain s’immole en direct sur Facebook

La police de Casablanca a ouvert une enquête judiciaire, après qu’un jeune de 19 ans, a diffusé son immolationen direct sur Facebook.

Tensions Maroc-Algérie : réaction de Saâdeddine El Othmani

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani dit « regretter profondément » la décision de l’Algérie de rompre ses relations avec le Maroc. Toutefois, il affiche un certain optimisme concernant un retour à la normale des relations entre les deux...

Omra : voici la liste des agences de voyages sanctionnées

Le ministère du Tourisme vient de publier la liste des agences de voyage sanctionnées dans le cadre de l’organisation de la Omra de cette année. Elles n’auraient pas respecté les cahiers de charges et leurs engagements vis-à-vis des...

L’Europe va-t-elle participer au financement du gazoduc Nigeria – Maroc ?

L’Europe envisage de se tourner vers d’autres sources, notamment en Afrique, pour son approvisionnement en gaz naturel, afin de réduire sa dépendance à l’égard de la Russie. Le vieux continent pourrait jeter son dévolu sur le projet de gazoduc...