Les artistes marocains devront montrer patte blanche avant d’aller en Algérie

30 septembre 2022 - 19h40 - Culture - Ecrit par : S.A

L’Algérie a, à travers un décret signé par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, durci l’entrée des artistes étrangers, notamment Marocains, sur son territoire.

L’entrée des artistes étrangers en Algérie est désormais soumise à conditions, lesquelles sont consignées dans un décret signé par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, fait savoir TSA. Dans son article 4, ce texte précise que les artistes étrangers sont invités en Algérie pour présenter des spectacles dans le cadre de la coopération et de l’échange culturel et artistique internationaux, participer à des festivals et des festivités culturelles et artistiques, dûment organisés et présenter des spectacles dans un cadre commercial.

À lire : L’Algérie punit-elle Cheb Khaled ?

« Sous réserve du principe de réciprocité, l’invitation des artistes étrangers est soumise à l’accord préalable du ministre chargé de la Culture », précise l’article 6 du décret, soulignant que la « demande d’accord est introduite trois mois, au minimum, avant la date du spectacle, suivant le formulaire annexé au présent décret, accompagné du projet de contrat à conclure avec l’artiste étranger ainsi que sa biographie ».

Les invitations adressées aux « artistes étrangers invités par les centres culturels étrangers aux fins d’organiser des festivités dans leurs enceintes ; invités par des producteurs de droit algérien aux fins de participer à des coproductions cinématographiques ; et aux artistes étrangers invités par des producteurs étrangers, aux fins de tournage cinématographique en Algérie » ne sont pas soumises à ce décret.

À lire : Des Algériens et Marocains main dans la main (vidéo)

Obligation est désormais faite à l’artiste étranger invité de (article 7) « ne pas avoir des positions portant préjudice à l’histoire de l’Algérie ou à sa réputation ou à ses symboles et constantes nationales ou contradictoires avec ses intérêts ; de « ne pas être réputé pour son appartenance ou son soutien ou sa sympathie pour des organisations extrémistes ; de « ne pas présenter des œuvres contraires à l’ordre public et à la moralité publique, et ne doivent pas être vêtues d’un caractère politique, et ne doivent pas porter une forme d’extrémisme religieux ou racial ; de « présenter des œuvres en Algérie qui tiennent compte des spécificités sociales, culturelles et éthiques de la société algérienne. »

Sujets associés : Musique - Algérie

Aller plus loin

Qui sont les représentants du Maroc aux AFRIMA 2022 ?

En tout, quatre artistes marocains sont nominés dans plusieurs catégories aux Africa Music Awards (AFRIMA) qui se tiendront du 8 au 11 décembre 2022.

Des Algériens et Marocains main dans la main (vidéo)

Des artistes originaires du Maroc et d’Algérie ont profité de la période du Ramadan, et du confinement pour interpréter à l’unisson, une chanson du patrimoine arabo-andalou. En...

L’Algérie punit-elle Cheb Khaled ?

Cheb Khaled, roi de la musique raï et icône mondiale depuis plus de 40 ans, serait visé par une campagne de boycott dans son pays d’origine, l’Algérie. Est-ce une punition pour...

Qui sont les artistes les plus écoutés au Maroc ?

Le rappeur ElGrandeToto est, pour la troisième année consécutive, l’artiste le plus écouté au Maroc. L’un de ses albums est également l’album le plus streamé dans le royaume.

Ces articles devraient vous intéresser :

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Samira Said dévoile le titre de son nouveau single

La chanteuse et compositrice marocaine Samira Saïd s’apprête à sortir un nouvel opus intitulé “Moushtalak”. D’ores et déjà, ses fans ont eu droit à un avant-goût.

Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki se marient le 17 novembre au Maroc

Après Paris, le chanteur marocain Saâd Lamjarred et Ghita El Alaki, vont organiser leur mariage au Maroc le 17 novembre prochain. Une cérémonie à laquelle seront conviés sa famille, des fans et amis marocains.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Qui sont les représentants du Maroc aux AFRIMA 2022 ?

En tout, quatre artistes marocains sont nominés dans plusieurs catégories aux Africa Music Awards (AFRIMA) qui se tiendront du 8 au 11 décembre 2022.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Dans une interview, la rappeuse marocaine Khtek, de son vrai nom Houda Abouz, se confie sur sa bipolarité. La musique lui sert de thérapie, mais aussi de canal de sensibilisation.

Rap en darija : La spécificité linguistique du rap marocain

Dans un entretien à TV5 Monde, Anissa Rami, journaliste spécialiste du rap revient sur les origines du rap marocain et son évolution dans le temps.

Divorce de Tamer Hosny et Bassma Boussil

Basma Boussel, la célèbre styliste et chanteuse marocaine, a annoncé son divorce avec le chanteur égyptien Tamer Hosny. L’annonce a été faite sur le compte Instagram de Boussel, avec un message qui a ému ses fans.

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.