L’Algérie perd plus d’un milliard de dollars par an en carburant de contrebande avec le Maroc

6 janvier 2016 - 10h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

C’est un manque à gagner de plus de deux milliards de dollars par an que perdrait l’Algérie à cause de la contrebande de carburant. Le Maroc représenterait une grande part de ce trafic.

Cette révélation a été faite mardi par le chef de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika dans le cadre de la révision de la constitution actuellement en discussions dans le pays. « Nous arrosons l’Afrique du Nord avec plus de deux milliards de dollars d’hydrocarbures, de diesel et d’essence, », a déclaré Ahmed Ouyahia lors d’une conférence de presse à Alger.

Le Maroc prend la première place de ce commerce illicite de carburant avec 60%, soit environ 1,2 milliard de dollars par an, suivi de la Tunisie avec 30% et enfin les autres pays limitrophes comme le Mali qui s’adjuge 10% restant.

Si le trafic de carburant est aussi important, c’est principalement pour une question de prix. En Algérie, un litre de gasoil coûte environ 0,17 euro alors qu’il vaut près d’un euro au Maroc, soit 6 fois plus. Malgré le renforcement de la sécurité au niveau des frontières avec le Maroc, le trafic n’a pas connu de réelle baisse ces dernières années.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Abdelaziz Bouteflika - Contrebande - Frontières Maroc - Algérie

Aller plus loin

La contrebande rapporte 3 milliards d’euros au Maroc selon Bouteflika

La fermeture des frontières avec l’Algérie, rapporterait "trois milliards d’euros par an" au Maroc, aurait affirmé le président algérien Abdelaziz Bouteflika à Richard Lugar, le...

Maroc : moins de contrebande de carburant algérien et plus de stations-service dans l’Oriental

La contrebande de carburant entre l’Algérie et le Maroc est en baisse continue depuis 2014, date à laquelle les deux pays ont décidé de renforcer les contrôles frontaliers.

Face à la baisse de la contrebande en provenance d’Algérie, Oujda ouvre 18 stations-service

Face à la baisse de la contrebande de carburant en provenance d’Algérie, la Wilaya d’Oujda vient d’autoriser l’ouverture de près d’une vingtaine de stations-service.

Du carburant de contrebande saisi à la frontière maroco-algérienne

30 705 litres de carburant de contrebande ont été saisis la semaine dernière dans la région de Tlemcen, ville frontalière avec le Maroc, d’après des sources de la direction des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Le Maroc face au casse-tête des vendeurs ambulants

Malgré les actions mises en œuvre par les autorités marocaines, le phénomène de marchands ambulants, communément appelés "ferrachas", résiste au temps.