Recherche

Le Premier ministre algérien accuse le Maroc d’inonder l’Algérie de drogue

© Copyright : DR

22 janvier 2018 - 19h40 - Monde

Le Premier ministre algérien a réitéré ses propos dans lesquels il accusait le Maroc d’inonder l’Algérie de haschisch ou de résine de cannabis.

Interrogé samedi lors de la conférence de presse après une réunion du conseil national de son parti, le Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia a maintenu ses propos. « Concernant la question du Maroc et de la drogue, ce n’est pas un commentaire venant de moi (...) Tout le monde sait où se trouve le haschisch en Afrique du nord. Il ne nous vient pas d’Afghanistan, qui est trop loin de nous ».

Pour Ouyahia, les forces de sécurité algériennes saisissent « au moins une fois par semaine des quintaux de drogue », en provenance du Maroc, soutenant que si la décision était de son ressort, il appliquerait la peine de mort aux trafiquants de drogue. « Si la décision me revenait, j’appliquerais la peine de mort contre les trafiquants de drogue, pas ceux qui la vendent au gramme, mais ceux qui la font rentrer ».

D’après des chiffres officiels, plus de 500 tonnes de drogue en provenance du Maroc ont été saisies entre 2010 et 2016 et rien que pour l’année 2017, près de 50 tonnes de résine de cannabis ont été confisquées par les autorités algériennes.

Jeudi dernier, lors d’une réunion de son parti, il avait également accusé le Maroc d’exporter de la cocaïne et le haschich vers l’Algérie « C’est une agression contre le peuple algérien et une tentative d’empoisonner la jeunesse algérienne (…) et c’est une ingratitude pour l’avenir des peuples maghrébins », avait-il déclaré.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact