Alstom renforce sa présence industrielle au Maroc

12 juillet 2019 - 09h40 - Economie - Ecrit par : I.L

Lors de la présentation de son Plan stratégique 2019-2020, de ses réalisations et de sa vision, le spécialiste des transports ferroviaires, Alstom, a annoncé sa décision de renforcer sa présence industrielle au Maroc.

Le Président d’Alstom au Moyen-Orient et en Afrique, Didier Pfleger, a présenté, au cours d’un point de presse, la nouvelle politique du Groupe "Alstom in Motion", pour une mobilité durable et intelligente, principalement, sur le marché d’Afrique et du Moyen-Orient. Le chiffre d’affaires attendu de l’entreprise d’ici 2023 est de 10 milliards d’euros par an.

Avec plus d’une centaine d’années d’expériences au Maroc, Alstom compte toujours accompagner des projets emblématiques du Royaume dans le secteur ferroviaire. Le Groupe compte également être présent pour répondre favorablement aux besoins de ses clients, grâce à ses solutions durables de mobilité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport ferroviaire - Alstom

Aller plus loin

Alstom rafle le marché des rames du tramway de Casablanca

Casa-transport va encore attribuer le marché de l’équipement des lignes 3 et 4 à Alstom. Le groupe français avait été déjà choisi pour fournir les lignes 1 et 2.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises les travaux de déblaiement et de préparation du tracé de la ligne, pour un...

Trains au Maroc : cinq géants du rail en lice pour un mégacontrat

L’appel à concurrence lancé par l’Office national des Chemins de fer (ONCF) pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse aiguise les appétits. Cinq constructeurs ferroviaires internationaux se battent pour décrocher ce méga contrat.

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Investissement massif dans le rail marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) veut renforcer le rail national. Il vient de lancer un appel à concurrence pour acquérir de nouveaux et différents trains.

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Maroc : Oujda sera relié par le TGV

L’Office national des Chemins de Fer (ONCF) nourrit de grandes ambitions pour le transport ferroviaire. En témoigne son plan ferroviaire dévoilé par Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique.

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.