Maroc : il va porter plainte pour homophobie et se retrouve en prison

14 novembre 2020 - 22h30 - par Bladi.net

La condamnation à 4 mois de prison de l’artiste Abdelatif Nhaila fait polémique, surtout au sein des groupes de défense des libertés individuelles. En allant porter plainte pour homophobie, l’artiste était loin de s’imaginer qu’il serait poursuivi puis condamné.

À l’origine de cette affaire, une dénonciation de l’influenceuse transgenre Naoufal Moussa, plus connue sous le nom de Sofia Taloni. Au début du mois d’avril dernier, elle révèle au grand jour des photos et des données personnelles d’homosexuels marocains, publiés sur certaines applications de rencontre dédiées à la communauté LGBT. Les conséquences ont été immédiates. Plusieurs membres de la communauté ont été rejetés par leurs proches. Comme si cela ne suffisait pas, Sofia Taloni a appelé dans une vidéo publiée sur Instagram, à une campagne de délation visant la communauté LGBT au Maroc, « pour mettre fin à cette hypocrisie sociale ».

Parmi les victimes de la campagne de lynchage des homosexuels sur les réseaux sociaux, l’artiste Abdelatif Nhaila. Il confie avoir été victime de harcèlement et de menace de mort. Il décide de porter plainte auprès du commissariat de la ville de Sidi Kacem dont il est originaire. Mais contre toute attente, il sera placé en garde à vue pendant 48 heures, avant d’être accusé de violation de l’état d’urgence sanitaire et d’outrage à un fonctionnaire durant l’exercice de ses fonctions. La suite c’est sa condamnation à 4 mois de prison avec sursis et au payement d’une amende de 10 000 dirhams et 1 dirham symbolique à verser au policier plaignant, indique l’Observateur.

Maroc
Mohammed VI
Coronavirus
Royal Air Maroc
Marrakech
Hakim Ziyech

L’artiste marocain Mahmoud Idrissi a succombé au coronavirus

Le monde musical marocain est en deuil. L’artiste pionnier de la chanson marocaine, Mahmoud Idrissi, a succombé au coronavirus, ce jeudi 26 novembre 2020 à l’âge de 72 ans.

Une mission scientifique chinoise au Maroc avant la campagne de vaccination

À quelques jours du lancement de la campagne de vaccination, une délégation d’experts scientifiques chinois s’est déplacée dernièrement au Maroc, pour une visite des installations mises en place pour la fabrication du vaccin anti-Covid-19.

Le conseil de sécurité informé des récents développements à El Guerguarat

Le Conseil de sécurité a été informé des derniers développements à Guerguerat au Sahara marocain. Un point exhaustif a été fait sur l’opération des Forces armées royales (FAR) pour sécuriser la libre circulation des personnes et des biens dans la zone tampon.

Covid-19 : un million de doses du vaccin chinois livrées au Maroc

Les conditions sont en train d’être réunies pour le démarrage effectif de la campagne de vaccination prévue pour le mois de décembre. Le laboratoire chinois Sinopharm vient de livrer au Maroc une partie des doses du vaccin anti-Covid-19 qui seront administrées aux Marocains.

Mohamed Bajrafil renonce à sa charge d’imam

Depuis plus de 20 ans, Mohamed Bajrafil est imam en France. Le responsable religieux d’origine comorienne qui exerçait principalement à la mosquée d’Ivry-sur-Seine, en région parisienne, vient de renoncer à sa charge.

Engrais phosphatés : le Groupe OCP conteste la décision américaine

La décision du Département américain du Commerce d’appliquer des droits compensateurs préliminaires de 23,46% sur les importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc, a fait réagir le Groupe OCP. Celui-ci ne trouve nul fondement à cette imposition.

Maroc : bientôt, chacun pourra produire de l’électricité

Le Maroc veut libéraliser le secteur de production de l’électricité, rendre les citoyens qui le veulent et qui en ont les moyens, autonomes. Une loi est actuellement en cours d’élaboration et pourra permettre à toute personne physique ou morale de produire de l’énergie.

Le Barhein s’apprête à ouvrir un consulat à Laâyoune

Le roi Ben Issa Hamad a fait part, ce jeudi 26 novembre 2020 au roi Mohammed VI, lors d’un entretien téléphonique, son intention d’ouvrir un consulat du Bahreïn à Laâyoune, indique un communiqué du cabinet royal.