Maroc : la communauté homosexuelle monte au créneau

29 mai 2020 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, plusieurs groupes de défense des droits de la communauté LGBTQ+ au Maroc ont témoigné leur soutien à Adam Muhammed, qui aurait été violé par le journaliste Soulaiman Raïssouni.

Dans ce communiqué, publié simultanément sur plusieurs pages Facebook et signé par huit groupes dont "Dynamique Trans", "Association Akaliyat", "SAQFE", "Nassawiyat" ou encore "Groupe d’action féministe Maroc", les défenseurs de la cause LBGTQ+ au Maroc ont déclaré leur soutien à Adam Muhammed qui accuse de viol le rédacteur en chef du journal Akhbar Al Youm, Soulaiman Raïssouni. La présumée victime a également porté plainte contre l’avocat de ce dernier, Abd El Moulay El Mourouri, pour "incitation à la haine, suite à un post dans lequel celui-ci s’interroge sur la légitimité d’une plainte pour viol, déposée par une personne homosexuelle".

Contacté par le360, "Nassawiyat", qui se présente comme un "groupe féministe et LBTQ", "autogéré et non enregistré parce qu’il est impossible de le faire actuellement au Maroc", explique avoir l’habitude de ces genres d’actions communes pour la lutte contre les discriminations et les violences dont sont victimes les membres de leur communauté. C’est normal "quand il s’agit de questions qui nous touchent comme dans l’affaire récente d’outing", a déclaré ce groupe féministe.

Au Maroc, les médias sociaux ont souvent été inondés par des appels à la discrimination et des incitations à la haine et à la violence contre les membres de la communauté LGBT. Les huit groupes signataires du communiqué, insistent sur plusieurs points en déclarant "apporter leur soutien inconditionnel et leur solidarité à la présumée victime et militant des droits de l’Homme, Adam Muhammed. À les en croire, l’acte incriminé est une "violation flagrante du droit à la protection des données et de la vie privée, consacré au chapitre 24 de la Constitution marocaine et à l’article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, puis à l’article 17 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques".

Ils ont également condamné les déclarations de certains militants des droits de l’Homme qui voient dans cette affaire "des règlements de comptes politiques et s’efforcent de faire taire la victime en la privant de son droit à la justice". Pour les huit groupes signataires, cette affaire "n’est pas une question politique qui affecte la liberté de la presse". Si les charges qui pèsent contre l’agresseur sont prouvées, il devra en répondre devant la justice", ont-ils déclaré. Ils désapprouvent et dénoncent "les comportements tendant à blâmer la victime, à l’accuser, à la diffamer et à le couvrir de honte", y voyant "la normalisation de la culture du viol et des agressions sexuelles".

Dans ce communiqué, les huit groupes signataires demandent également à ce que soit décriminalisée "l’homosexualité au Maroc et supprimés tous les articles criminalisant la communauté LGBT, en premier lieu le chapitre 489 du Code pénal marocain". Il est aussi demandé de revoir "l’article 1 du chapitre 431 du Code pénal marocain afin d’y inclure un alinéa sur la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, les identités et les expressions de genre". Ils appellent également à la "promulgation des lois qui garantissent, préservent et protègent le droit et la dignité de la communauté LGBT".

Conscients que la tâche ne sera pas facile pour essayer d’arracher une certaine légitimité, ils se disent "plus forts que jamais, avec la mise en place de plusieurs collectifs qui luttent pour les droits des personnes LGBTQ+, et mettent en place des campagnes de soutien, d’information et de lutte pour l’abolition de l’article 489". C’est pour toutes ces raisons que "le présumé viol de Adam Muhammed est devenu pour ce collectif, non seulement une raison pour afficher un soutien déterminé au plaignant, mais aussi une occasion de faire avancer sa lutte et de faire valoir les droits de la communauté LGBTQ+".

Sujets associés : Homosexualité Maroc - Akhbar Al Yaoum - Violences et agressions - Plainte

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : un député appelle à dépénaliser l’homosexualité

Le député de la Fédération de la Gauche démocratique, Omar Balafrej, a appelé à dépénaliser les relations extra-conjugales et l’homosexualité, en supprimant les articles du Code pénal...

Maroc : 170 personnes poursuivies pour homosexualité

Ces dernières semaines, les défenseurs des droits de l’Homme ont donné de la voix, en appelant à l’abrogation pure et simple des lois criminalisant au Maroc, l’adultère et...

Maroc : il va porter plainte pour homophobie et se retrouve en prison

La condamnation à 4 mois de prison de l’artiste Abdelatif Nhaila fait polémique, surtout au sein des groupes de défense des libertés individuelles. En allant porter plainte pour...

Maroc : deux étudiants arrêtés en flagrant délit d’homosexualité

Les éléments de la Police judiciaire de Safi ont arrêté deux étudiants pris en flagrant délit d’homosexualité. Ils risquent jusqu’à trois ans de prison...

Nous vous recommandons

Homosexualité Maroc

Maroc : il va porter plainte pour homophobie et se retrouve en prison

La condamnation à 4 mois de prison de l’artiste Abdelatif Nhaila fait polémique, surtout au sein des groupes de défense des libertés individuelles. En allant porter plainte pour homophobie, l’artiste était loin de s’imaginer qu’il serait poursuivi puis...

Le Maroc parmi les destinations touristiques les moins sûres pour les LGBTQ+

Le Maroc a été classé 170ᵉ, sur plus de 200 pays, parmi les destinations touristiques les plus hostiles aux lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres dans l’édition 2022 du LGBTQ+ Travel Safety Index.

Achim, homosexuel marocain, demande l’asile politique aux Îles Canaries

Achim, un migrant marocain arrivé aux Îles Canaries en décembre en provenance de Dakhla, est un homosexuel qui demande l’asile politique en raison de son orientation sexuelle.

Un couple espagnol de grimpeurs pro-LGTBI crée un nouveau parcours au Maroc

Le couple de grimpeurs et militants LGTBI, Jaume Peiró et Álex González, de Pobla de Vallbona (Valence), ont lancé un nouveau parcours dénommé « Queer Action » dans le Haut-Atlas marocain.

À Sebta, les homosexuels marocains menacés de mort

Bon nombre d’homosexuels ou bisexuels marocains se disent victimes de racisme, de violences et d’homophobie à Sebta. Leurs bourreaux seraient des Espagnols et des Marocains locaux qui les menacent parfois de...

Akhbar Al Yaoum

La condamnation de Toufik Bouachrine à 15 ans de prison maintenue

La cour de cassation a confirmé la condamnation de Taoufik Bouachrine à 15 ans de prison. Le patron du défunt quotidien Akhbar Al-Yaoum, avait été condamné en appel à quinze ans de prison ferme pour « traite d’êtres humains », « abus de pouvoir à des fins...

Le procès de Soulaimane Raissouni à nouveau reporté

Le procès relatif à « l’agression sexuelle » impliquant le journaliste Soulaimane Raissouni s’est ouvert mardi. Pour la troisième fois, la Cour d’appel de Casablanca l’a renvoyé à l’audience du 15 avril, a confié à l’AFP Me Mohamed Sadqo l’avocat de la...

Maroc : la communauté homosexuelle monte au créneau

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, plusieurs groupes de défense des droits de la communauté LGBTQ+ au Maroc ont témoigné leur soutien à Adam Muhammed, qui aurait été violé par le journaliste Soulaiman...

Soulaïmane Raïssouni est "bien traité" en prison

Le journaliste Soulaïmane Raïssouni est placé dans une cellule d’isolement comme il l’avait demandé lors de son incarcération. La déclaration de l’administration de la prison locale Ain Sebaâ ce vendredi révèle qu’une suite favorable a été donnée à cette...

Clap de fin pour le journal Akhbar Al Yaoum

Le bureau syndical du quotidien Akhbar al-Yaoum réclame un audit des finances de Media 21 suite à l’annonce de la suspension brutale du journal pour des raisons économiques. Ces raisons évoquées par Toufik Bouachrine sont loin de convaincre les...

Violences et agressions

Quimper : un Marocain condamné pour violences conjugales

Arrêté le 21 avril 2021 à Quimper, un Marocain de 25 ans a écopé, vendredi dernier, de deux mois de prison avec sursis pour des violences commises sur son épouse.

Un SDF marocain battu à mort en Italie par des adolescents

Abdellah Beqeawi est un sans-abri marocain battu à mort par six jeunes dont cinq mineurs en Sardaigne, à Arzachena. Trente ans de vie passés en Italie, qui s’achèvent dans la douleur sur le parking souterrain du supermarché où il faisait la manche pour...

Tanger : les victimes du « raqi » accusé d’exploitation sexuelle se multiplient

L’enquête menée par la police de Tanger suite au dépôt d’une plainte pour agression sexuelle contre un « raqi » a révélé de nouvelles victimes. Ce dernier accueillait des femmes à son domicile pour exorcisme.

Maroc : la justice hausse le ton face aux agressions du personnel de santé

Le ministère public a instruit les présidents de tribunaux pour qu’un traitement spécial soit accordé aux dénonciations concernant les agressions sur les professionnels de santé.

Violente agression de deux femmes voilées à Montpellier : une attaque sur fond d’islamophobie ?

Deux femmes maghrébines voilées ont été agressées par un individu mardi 12 avril, en fin de matinée, au niveau des Rives-du-Lez à Montpellier. Une enquête est en cours afin d’identifier l’auteur des faits et de déterminer s’il s’agissait d’une attaque sur fond...

Plainte

Fès se débarrasse des gardiens de voitures

La ville de Fès a réussi à mettre fin aux agissements des gardiens de voitures suite aux nombreuses plaintes des habitants.

« L’amour fait loi », le cri de cœur des minorités sexuelles au Maroc

Un livre collectif vient de paraître aux éditions «  Le Sélénite  » et relance le débat sur la liberté sexuelle. Titré «  L’amour fait loi  », c’est un plaidoyer pour le respect du droit des minorités sexuelles au...

Twitter accusé de ne pas supprimer les contenus racistes

Le laxisme de Twitter face aux contenus racistes sur sa plateforme, est à la base de son assignation en justice depuis le 11 mai en France. Quatre associations de lutte contre les discriminations estiment que le réseau social manque à ses devoirs en...

Bloqués au Maroc depuis 2 mois, de nombreux Belges crient leur désespoir

La Belgique fait tout doucement son retour à la vie normale, après plus de deux mois de confinement. Même si l’ambassade de la Belgique au Maroc a annoncé avoir pu rapatrier 2 000 Belges, ce n’est pas le cas pour Naziha et son mari Fouad, bloqués à Tanger...

Braquage du siècle : la défense met en doute la culpabilité du Marocain Houssein B

L’avocate de Houssein B., d’origine marocaine et accusé d’être l’un des principaux auteurs du braquage de l’aéroport de Bruxelles-National en février 2013, a plaidé lundi devant la cour d’appel de Bruxelles pour son...