Maroc : appel à la libération de tous les détenus d’opinion

16 avril 2020 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Comité national pour la liberté des détenus d’opinion et la défense de la liberté d’expression, appelle à la libération de tous les détenus politiques et les détenus du Hirak du Rif.

Le Comité national pour la liberté des détenus d’opinion et la défense de la liberté d’expression tient l’État pour responsable "de tout ce que pourraient subir les détenus d’opinion, les détenus politiques et tous les prisonniers, en particulier ceux dont le mouvement marocain des droits de l’Homme appelle à la libération, comme dommages dus à la propagation de la pandémie du coronavirus dans notre pays, et qui menace l’ensemble des prisonniers".

De même, l’ONG a dénoncé de "récentes arrestations arbitraires", et de "jugements injustes prononcés contre un certain nombre de militants et détenus d’opinion". Y compris une "détérioration" de la liberté d’expression au Maroc. À ce titre, elle évoque un "recours aux accusations habituelles telles que la diffusion de fausses informations, l’incitation, l’outrage à fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, ou d’autres accusations qui constituent des atteintes à la liberté d’expression et à la vindicte contre des militants et défenseurs des droits de l’Homme".

En outre, le Comité exige "l’arrêt des poursuites judiciaires contre un certain nombre de militants des droits de l’Homme", indiquant que "la politique de l’État à l’égard des utilisateurs de l’espace numérique, en tant que champ d’expression pacifique d’opinion, fondée sur la répression et le ciblage des défenseurs des droits de l’homme, contredit les directives du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme qui a anticipé cette situation, en mettant en garde les pays contre l’utilisation de lois exceptionnelles pour se venger des militants et des défenseurs des droits humains".

Sujets associés : Liberté d’expression - Prison - Hirak - Manifestations à Al hoceima

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Appel à la libération de tous les détenus du Hirak

Abdellatif Ouahbi a appelé, le samedi 31 août dernier, depuis Tanger, à la libération de tous les détenus rifains, y compris Nasser Zefzafi. Pour cet avocat et homme politique...

Des détenus du Hirak d’Al Hoceima et Jerada graciés par le roi Mohammed VI

Mortada Iamrachen qui avait été condamné pour apologie du terrorisme vient de bénéficier de la grâce du roi Mohammed VI accordée à 755 détenus dont 107 personnes condamnées lors des...

Une grâce royale pour les détenus du Hirak ?

Mustapha Ramid entrevoit une tournure favorable dans l’affaire de Nasser Zefzafi et les autres co-détenus du Hirak. Fait-il allusion à une grâce du roi Mohammed VI...

Près de 85 000 détenus dans les prisons marocaines

À fin décembre 2020, le nombre de détenus incarcérés dans les prisons marocaines s’élevait à 84 994, dont 43 % âgés entre 20 et 30 ans, selon l’Observatoire marocain des prisons...

Nous vous recommandons

Liberté d’expression

Rapport alarmant de l’ONU sur l’islamophobie

Ahmed Shaheed, rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction a présenté, jeudi 4 mars, son rapport thématique intitulé «  Combattre la haine contre les musulmans  » devant le Conseil des droits de l’Homme. Il en ressort que les expressions de...

Maroc : les magistrats en colère

Le torchon brûle entre le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) et le Club des magistrats du Maroc au sujet des procédures disciplinaires. Ce club dénonce un acharnement contre ses membres poursuivis pour des publications sur les réseaux sociaux...

Caricatures : la position de l’Église catholique sur la question de liberté

Dans une déclaration publiée samedi, les évêques de France, réunis en assemblée plénière après les attentats de Conflans-Sainte-Honorine et de Nice, ont donné leur position sur la question de liberté en cette période où les débats autour des caricatures font...

Maroc : 110 journalistes engagés contre les diffamations

Face aux attaques de certains confrères contre des "voix critiques ", dont le journaliste Omar Radi, au cœur d’une double affaire d’espionnage, un groupe de 110 journalistes professionnels s’est mobilisé. Ils ont invité le gouvernement à sanctionner...

Un mouvement pour dénoncer la répression des journalistes au Maroc

Un collectif de militants à Montréal réclame la fin de la répression et du harcèlement des autorités marocaines à l’encontre des journalistes. Un « Comité de défense de la liberté de presse » vient d’être...

Prison

France : un MRE en prison pour trafic de drogue

Le groupe stupéfiants du commissariat de police d’Annemasse en coordination avec son homologue de l’antenne de la police judiciaire d’Annecy ont interpellé deux trafiquants de drogue de nationalité marocaine et algérienne domiciliés respectivement en...

Agadir : le fils du président de la région placé en détention provisoire

Impliqué dans une affaire de « violences volontaires », le fils de Karim Achengli, membre du Rassemblement national des indépendants (RNI), et président de la région Souss-Massa, a été arrêté et placé en détention...

Maroc : un professeur condamné à 2 ans de prison pour harcèlement sexuel

Le professeur d’université impliqué dans l’affaire de chantage sexuel visant des étudiantes en échange de bonnes notes à l’Université de Hassan 1ᵉʳ de Settat, a été condamné, mercredi, à deux ans de prison...

Al Hoceima : un coup d’épée fait perdre la main d’un jeune

Pour une affaire de coups et blessures ayant entraîné de graves dommages, deux frères ont été condamnés à huit et quatre ans de réclusion criminelle à Al Hoceima.

Brahim Saadoun de retour au Maroc

L’étudiant marocain Brahim Saadoun est arrivé samedi soir à l’aéroport international Mohammed V via un vol en provenance de l’aéroport international de Riyad en Arabie Saoudite. Condamné à mort par les autorités séparatistes de Donetsk en Ukraine, il a été...

Hirak - Manifestations à Al hoceima

Le père de Nasser Zefzafi appelle le roi Mohammed VI à sauver son fils

Après avoir vainement sollicité les instances gouvernementales et associatives, le père du leader du Hirak du Rif espère une grâce royaleI au profit des 24 membres du mouvement en détention dans les prisons du nord du...

Nasser Zefzafi entame une nouvelle grève de la faim

Nasser Zefzafi et son co-détenu ont informé la direction de la prison locale de Tanger 2 de leur décision d’observer une grève de la faim. Cette information émane de la Délégation générale à l’administration des établissements pénitentiaires et à la réinsertion...

Hirak du Rif : des partis politiques veulent la résolution définitive du dossier

Nasser Zefzafi, Nabil Ahamjik et leurs compagnons ont entamé depuis une vingtaine de jours une grève de la faim en protestation contre des pressions qu’ils disent subir de l’administration pénitentiaire. Devant cette situation qui devient préoccupante,...

Hirak du Rif : la grâce royale pourrait être accordée aux détenus

Les détenus du mouvement populaire du Rif pourraient retrouver prochainement leur liberté. C’est du moins le souhait du ministre de la Justice, qui va solliciter une grâce du roi Mohammed VI.

Nasser Zefzafi entame une grève de la faim pour demander sa libération

Sept détenus du Hirak, mouvement de protestation ayant agité le Nord du Maroc en 2016-2017, ont entamé une grève de la faim pour exiger leur libération.