Recherche

Boom de l’architecture d’intérieur au Maroc

© Copyright : DR

24 septembre 2020 - 23h00 - Société

Le marché de l’architecture et de la décoration d’intérieur est en pleine expansion au Maroc. Le secteur passionne compte tenu des larges possibilités qu’il offre.

Le monde de l’architecture et de la décoration d’intérieur, malgré les exigences des consommateurs, réussit à se faire une place dans le cercle des métiers porteurs de richesse. Le secteur est en plein essor, surtout avec le développement technologique où le consommateur dispose d’un large choix avec des possibilités à l’infini. Hicham Lahlou est un architecte d’intérieur et designer franco-marocain.

Il a expliqué dans une déclaration à la MAP, que tout comme le vase prend forme sous l’habileté des mains expertes du potier, « l’architecte d’intérieur a pour mission d’esthétiser tous les espaces intérieurs conformément à un idéal de beauté spatiale, faire des conceptions architecturales qui doivent assurer le confort de l’espace, sur la base d’un jeu subtil des lumières, des décors, de la disposition des mobiliers et du volume de chaque espace, en plus d’avoir la possibilité de faire la décoration et le design ».

Mais quelle place occupe l’architecture d’intérieur marocaine au niveau africain et à l’international ? Hicham Lahlou indique que bien de considérations intrinsèques font que le Maroc garde « une place assez privilégiée » en Afrique. « Le Maroc, de part son histoire, son art de vivre, sa gastronomie et son artisanat, a toujours su faire sa place en matière d’architecture d’intérieur et est considéré parmi les pays les plus dynamiques en la matière sur le continent » a-t-il fait savoir.

La diversité culturelle du royaume et sa civilisation non négligeable, restent de véritables atouts pour ce secteur. Toutefois, selon Hicham Lahlou, le fait que le secteur n’a ni fédération, ni groupement, association, est un frein à son épanouissement. Il en veut pour preuve, l’existence de plusieurs architectes d’intérieur non diplômés, « qui font de la concurrence déloyale et portent donc préjudice au métier ».

Pour sa part, Zineb Tamar, architecte d’intérieur à Kénitra, pense que pour stimuler le développement du secteur au Maroc, il faut faire les choses dans les règles de l’art, en se regroupant dans un cadre juridique reconnu à l’échelle nationale, précise la même source.

Mots clés: Immobilier , Formation

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact