L’afflux des MRE à l’origine de la flambée des prix dans les hôtels ?

4 août 2023 - 21h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, certains touristes n’arrivent pas à passer les vacances estivales dans des hôtels en raison des prix exorbitants ou « exagérés » pratiqués par ceux-ci. L’arrivée massive des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pendant les mois de juillet-août serait en partie la cause.

Nombreux sont les hôtels qui font grimper les prix de leurs services pendant les vacances estivales. Une pratique devenue traditionnelle qui s’observe chaque année dans toutes les villes marocaines. Marrakech, Agadir et Tanger sont en tête des villes où les prix des nuitées sont exorbitants, parfois dans des établissements hôteliers qui ne portent pas bien leur nom d’hôtels 4 ou 5 étoiles. Cette année, la hausse importante des produits de consommation et du gasoil vient aggraver la situation.

À lire : Tarifa se plaint de l’arrivée massive des MRE

« Ce problème s’explique par plusieurs facteurs, entre autres l’afflux des touristes pendant les mois de juillet-août, en particulier les MRE, indique à Hespress un opérateur touristique. Face à cette forte demande boostée par les MRE, on a une offre touristique au Maroc qui répond à tous les niveaux. » Selon ses explications, le touriste en quête du luxe le trouve, et celui qui recherche des prix abordables les trouve aussi. « A côté des hôtels, le Maroc dispose des auberges. Cette diversité est la vraie richesse de l’offre touristique marocaine », a-t-il souligné, insistant sur le fait que « les offres touristiques au Maroc doivent rester standards et valorisées dans l’esprit des clients, car un tourisme économe et bon marché ne contribuera pas à construire un secteur générateur de revenus ».

À lire :Vacances au Maroc : la flambée des prix inquiète les MRE

Lahcen Haddad, ancien ministre du Tourisme, ne partage pas cet avis. En « évoquant les prix élevés des services touristiques, nous devons penser essentiellement à comment les rendre accessibles au citoyen marocain, car l’étranger est capable de supporter les dépenses parce qu’il choisit à l’avance les hôtels où il va passer ses vacances », a-t-il souligné, estimant que les stratégies nationales liées au tourisme ne doivent pas se concentrer sur l’aspect quantitatif (le nombre de touristes qui viendront au Maroc). Selon lui, l’idéal serait de « se concentrer sur leur valeur ajoutée ».

À lire :Maroc : la baisse des prix s’impose aux hôtels et auberges

Les hôtels ont, eux aussi, leur partition à jouer. « Les hôtels marocains sont tenus, à leur tour, de fournir des services au niveau du dévouement à cette image et à ces stratégies qui permettraient de réaliser le développement économique à travers le secteur du tourisme », a analysé l’ancien ministre, faisant remarquer que « le nombre de touristes qui viendront au Maroc n’est pas le point principal, mais plutôt la valeur qu’ils apporteront, les revenus qu’ils créeront et la promotion qu’ils ajouteront au pays. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Hôtellerie - MRE

Aller plus loin

Opération Marhaba (MRE) : les prévisions annoncent des flux record

La bonne coordination entre le Maroc et l’Espagne dans le cadre de l’organisation de l’Opération Marhaba, serait la preuve de l’excellente qualité des relations entre les deux...

MRE : Affluence record prévue ce weekend

L’opération « Passage du Détroit » (OPE), chapeautée par le Ministère de l’Intérieur espagnol, bat son plein. Entre le 15 juin et le 26 juillet, plus d’un million de personnes,...

Vacances au Maroc : la flambée des prix inquiète les MRE

Au Maroc, les touristes nationaux et les MRE font face à la cherté des prix en ce début de vacances d’été. La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a été interpelée à ce...

Tarifa se plaint de l’arrivée massive des MRE

Plus de 16 000 véhicules ont embarqué le week-end dernier à Algésiras et Tarifa vers le Maroc dans le cadre de l’Opération Marhaba, provoquant des embouteillages monstres et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...