Maroc : la baisse des prix s’impose aux hôtels et auberges

30 mai 2020 - 16h30 - Espagne - Ecrit par : S.A

Face à l’impact de la crise sanitaire liée au covid-19, les hôtels et auberges gagneraient à revoir à la baisse leurs grilles tarifaires afin de capter l’argent que bon nombre de touristes marocains dépense chaque année à l’étranger, notamment en Espagne, en raison des prix parfois élevés pratiqués au Maroc.

Les propriétaires des hôtels et auberges devront penser à cette option afin d’encourager le tourisme national et d’inciter les Marocains à la préférence nationale. La baisse des prix au niveau des établissements hôteliers et auberges, "n’est plus un choix mais une nécessité", martèle Zoubir Bouhout, directeur du Conseil provincial du Tourisme à Ouarzazate.

Selon ses explications, la baisse des prix s’impose pour deux raisons. La plus importante est que cela permettra au secteur du tourisme de survivre et de récupérer, après la perte de près de 64 milliards de dirhams enregistrée durant la période de crise sanitaire qui dure depuis déjà 3 mois.

“Là, les frontières du Maroc et même au niveau international, sont fermées. En plus, chaque pays cherche à garder ses citoyens. Maintenant, il faut qu’il y ait un effort considérable de la part des professionnels du secteur et des promoteurs en faveur du consommateur marocain. C’est-à-dire, qu’il y ait une baisse conséquente des prix, en plus des mesures de sécurité sanitaire qui doivent être prises au préalable, pour que chaque citoyen marocain qui souhaite voyager, le fasse en toute tranquillité et en sachant que l’établissement où il va loger respecte les normes sanitaires", explique ce professionnel du secteur.

"Il y a une classe moyenne qui se dirige chaque été, ou même en milieu d’année, pour passer les vacances à l’étranger. En 2019, les Marocains ont dépensé quelque 20 milliards de dirhams. Sur 10 ans, c’est 125 milliards. Le chiffre n’a cessé d’augmenter de 2010 à 2019", ajoute-t-il, estimant que "si cet argent était investi au Maroc, le secteur se porterait mieux".

Par ailleurs, le Directeur du CPT d’Ouarzazate a fait savoir qu’un référentiel sanitaire destiné au secteur du tourisme, est en cours de préparation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Tourisme - Ouarzazate - Hôtellerie - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

L’afflux des MRE à l’origine de la flambée des prix dans les hôtels ?

Au Maroc, certains touristes n’arrivent pas à passer les vacances estivales dans des hôtels en raison des prix exorbitants ou « exagérés » pratiqués par ceux-ci. L’arrivée...

Les hôtels de plus en plus chers pour les Marocains ? la ministre répond

En réponse à une question sur « la politique intérieure et la contrainte de la hausse des prix » du parlementaire du groupe Haraki, Nabil Adoukch, Fatima Zahra Ammor, ministre...

Tripadvisor récompense trois hôtels marocains

Plusieurs hôtels marocains viennent de recevoir le prix Tripadvisor Travellers’ Choice 2020. Voyons la liste en détail.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

L’un des plus beaux endroits au monde est Marocain

L’Erg Chebbi, ou dunes de Merzouga dans le Sahara marocain, est l’un des plus beaux endroits au monde, selon un classement réalisé par Time Out.

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Booking dicte sa loi aux hôtels marocains

La plateforme de réservation en ligne, Booking.com continue de dicter sa loi aux hôteliers marocains, ainsi qu’aux agences de voyages, provoquant d’énormes pertes économiques.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.