L’Europe tourne peu à peu le dos à AstraZeneca

17 avril 2021 - 06h40 - France - Ecrit par : J.D

Le vaccin AstraZeneca est au cœur d’une nouvelle polémique au sein de l’Union européenne, et pourrait ne plus faire partie des commandes en vaccin des pays de cette zone. C’est l’annonce faite ce vendredi par la ministre française de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, s’appuyant sur le refus du Danemark d’utiliser le vaccin suédo-britannique.

« La décision n’est pas tranchée mais la probabilité est plus grande » que l’Europe ne fasse pas de nouvelles commandes, a indiqué sur RMC, la ministre française de l’Industrie. Elle signale que des discussions sont déjà entreprises avec Pfizer/BioNTech et Moderna pour de nouvelles commandes.

En termes de perspectives, la ministre annonce pour le deuxième semestre de l’année en cours, des nouveaux vaccins dont Novavax, Sanofi, qui, explique Mme Pannier-Runacher, sont des protéines recombinantes qui ont de très bons résultats. « Et nous avons 50 ans de recul sur ce type de technologie. Donc nous allons voir beaucoup de doses sur différentes plateformes permettant de répondre à l’ensemble des besoins », explique-t-elle.

Cette semaine, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait observer que Pfizer-BioNTech s’était « révélé un partenaire fiable » qui a honoré ses engagements et se montre réactif face aux besoins des pays contrairement à l’université d’Oxford qui éprouve d’énormes problèmes de livraison du vaccin AstraZeneca.

De son côté, le Danemark est le seul pays européen qui poursuit sa campagne de vaccination sans le vaccin AstraZeneca soulignant qu’il provoque des effets secondaires « rares » mais « graves » malgré les feux verts du régulateur européen et de l’OMS pour l’utiliser.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Union européenne - Santé - Recherche - Danemark - Plainte - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le retard de vaccination en Europe pénalise le Maroc

Le retard accusé par certains pays européens dans leurs campagnes de vaccination, risque de porter préjudice à la relance économique, et particulièrement du secteur touristique...

Maroc : les assurances des responsables sanitaires sur le vaccin Astrazeneca

Alors que la polémique enfle autour de l’utilisation du vaccin britannique Astrazeneca, des responsables sanitaires marocains jouent la carte de l’assurance. Le centre national...

AstraZeneca met à mal la campagne de vaccination au Maroc

Le Maroc, le Brésil et l’Arabie saoudite recevront en retard les prochaines livraisons d’AstraZeneca. Cette annonce a été faite par le Serum Institute of India (SII), fabricant...

AstraZeneca : le Maroc maintient sa confiance dans le vaccin

Alors que des pays européens comme la France, l’Allemagne et l’Italie ont suspendu l’utilisation du vaccin britannique AstraZeneca « par précaution », le Maroc a décidé de le «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».