Recherche

L’athlète Malika Akkaoui fait les frais des choix de la Direction technique

© Copyright : DR

26 janvier 2021 - 08h30 - Sport - Par: I.L

L’athlète Malika Akkaoui dénonce sa mise à l’écart de l’Institut national d’athlétisme. Elle n’approuve pas les choix de la direction technique qui l’a privée d’entraînement et de soins.

La direction technique de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) a imposé à l’athlète Malika Akkaoui, un entraîneur non spécialisé dans les distances qu’elle domine, rapporte Assabah. En s’opposant aux choix de cette direction, l’athlète explique avoir été écartée de l’Institut national d’athlétisme.

Selon l’athlète, elle a demandé à s’entraîner sous les ordres d’Anas Al Moudden qui est un spécialiste du demi-fond. Son choix a été contesté par la direction technique qui l’a obligée à s’entraîner avec Karim Ait Lhaj, spécialisé dans la formation des coureurs du Marathon. De même, elle explique avoir fait appel au médecin de la fédération pour soigner sa blessure. Le spécialiste a refusé de la soigner au motif qu’elle devrait rejoindre son entraîneur Karim Ait Lhaj ou se soigner à ses frais. Pour Akkaoui, cette exigence est dénuée d’humanité.

L’athlète affirme également avoir rencontré le président de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA), pour tenter de débloquer la situation. A l’en croire, Abdeslam Ahizoune lui a fait part de son incapacité à s’immiscer dans les choix de la Direction technique. Il l’a plutôt invitée à médiatiser son problème d’autant plus qu’elle fait partie de la sélection nationale.

Alors qu’elle est confrontée à cette situation, certains athlètes écartés de l’équipe nationale pour dopage et qui ont purgé leurs sanctions, s’entraînent dans de meilleures conditions qu’elle, dénonce-t-elle. Et pourtant la fédération ne cesse de promouvoir les slogans anti-dopage. Depuis le début de sa carrière, la native d’Aït Mouli a porté les couleurs du Maroc lors des Championnats africains, des Championnats du monde, des Jeux Panarabes ou les Jeux méditerranéens.

Mots clés: Athlétisme , Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) , Malika Akkaoui

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact