Recherche

Ces athlètes qui ont dit non au Maroc

© Copyright : DR

26 septembre 2019 - 11h00 - Sport

Du 27 septembre au 6 octobre 2019, plusieurs athlètes marocains qui ont tourné le dos au Royaume vont représenter l’Europe aux mondiaux de Doha. Cette fuite des athlètes prend de plus en plus de l’ampleur mais elle laisse curieusement de marbre les autorités concernées.

Le Maroc perd ses brillants fils, ses compétiteurs-nés dans le domaine de l’athlétisme. Désormais naturalisés, ils vont porter les couleurs de certains pays européens lors des prochains mondiaux de Doha, du 27 septembre au 6 octobre 2019. Selon Al Massae, cette fuite des athlètes marocains se poursuit et s’est même accentuée ces dernières années.

Cette opportunité, ils la doivent à ces nations européennes qui leur ont accordé leur nationalité en vue de les faire participer aux prochains mondiaux et aux Jeux olympiques de Tokyo.

Dans le rang de ces athlètes, on peut compter Yassine Rachik et Saïd El Othmani qui porteront respectivement les couleurs de l’Italie pour le marathon et le 5000 mètres. Le cas de Yassine Rachik est présenté par la même source comme symptomatique des maux de l’athlétisme marocain.

En effet, le même média rapporte que ce Casaoui a obtenu la nationalité italienne, il y a quelques années, quand la Fédération italienne a détecté le potentiel du coureur.

En Espagne, Ibrahim Ezzaydouny, après avoir longtemps demandé la nationalité, portera enfin, lors de ces mondiaux de Doha, les couleurs espagnoles sur les 3000 mètres.

La France, quant à elle, sera représentée par un Marocain naturalisé dans ses rangs, Rabii Doukkana. L’athlète, qui a longtemps connu des déboires au Maroc, portera les espoirs de la France qui lui a fait confiance pour ces prochains mondiaux et pour les Jeux olympiques, ajoute le même média.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact