Recherche

Atlas Blue vise 1 million de passagers la première année

© Copyright : DR

21 janvier 2005 - 12h00 - Economie - Par:

La filiale de vols à bas prix de la Royal Air Maroc, Atlas Blue, espère transporter 1 million de passagers entre l’Europe et le Maroc dès sa première année d’existence, a déclaré son directeur commercial, Karim Benchekroun mardi lors d’une conférence de presse à Lyon.

"Nous attendons 1 million de passagers sur l’an 1 (novembre 2004-octobre , avec un objectif de 2 millions de passagers en 2008/2009", a-t-il précisé.

Cette compagnie, créée fin mai 2004, exploite trois liaisons hebdomadaires entre Lyon et Marrakech ainsi que des lignes Bruxelles (4 par semaine), Londres (4), Zurich (1), Genève (2) et Amsterdam (1) à destination de Marrakech et Agadir.

En février seront lancés deux vols hebdomadaires entre Toulouse et Marrakech et deux entre Bordeaux et Marrakech.

Pendant la période estivale 2005, Atlas Blue fera monter ses liaisons depuis Lyon à 6 vols par semaine et vise un vol quotidien Lyon-Marrakech pour l’été 2006.

"Notre positionnement est de devenir une compagnie à bas prix touristique. Contrairement aux compagnies à bas prix traditionnelles, notre réseau de réservation sera ouvert aux tour-opérateurs. Lors des vols, un repas chaud et une collation froide seront servis gratuitement aux passagers, ce qui n’a rien à voir avec les prestations des compagnie low-cost", a ajouté M. Benchekroun.

Concernant le choix des plateformes de Lyon, Toulouse et Bordeaux comme destination, le responsable d’Atlas Blue a expliqué que l’ambition de la compagnie était de devenir le spécialiste marocain de la province française, dans un contexte très porteur.

"Notre gouvernement affiche une ambition de développement du tourisme, pour porter à 10 millions le nombre de touristes à l’horizon 2010. En 2004, nous avons reçu 5,5 millions de touristes, alors qu’en 2002 on n’en était encore qu’à 3,3 millions", a-t-il précisé.

"Le Maroc a représenté en 2004 214.000 passagers pour l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, soit une croissance de 19% par rapport à 2003, à comparer avec une hausse de 17% du nombre de touristes ayant séjourné au Maroc sur l’année", a souligné Lionel Flasseur, directeur marketing et commercial de l’aéroport lyonnais.

Dans un premier temps, Atlas Blue estime que les vols charters devraient représenter 65% de son activité, mais la compagnie espère que la tendance s’inversera d’ici 2 à 3 ans, et que les vols réguliers prendront le dessus.

Depuis le début des vols en novembre, le taux d’occupation moyen a été de 52% sur les vols réguliers, un taux qui ne permet pas encore d’être rentable, puisqu’il faudrait "12 à 13 points de plus", selon M. Benchekroun.

Atlas Blue est une filiale à 100% de Royal Air Maroc, même si la gestion est séparée. Sa flotte est actuellement composée de 6 appareils Boeing 737-400 de 168 sièges, qui lui ont tous été cédés par sa maison-mère.

La compagnie marocaine, qui dispose d’un terminal entièrement dédié sur l’aéroport Marrakech-Ménara, a prévu de développer sa flotte en faisant plus que doubler le nombre de ses appareils d’ici 3 à 4 ans, pour passer à 14 avions, et à 25 avions d’ici à 2012/2013.

Pour ces acquisitions, qui seront composées "d’appareils neufs et de nouvelle génération, Atlas Blue devrait assez rapidement trancher entre les Boeing 700 ou 800 et les Airbus A319 et A321", a indiqué M. Benchekroun.

Ce développement ira de pair avec une augmentation des personnels, qui devraient passer de 232 à ce jour à 897 en 2012/2013 sur la base d’une flotte de 25 avions.

Afp

Mots clés: Transport aérien , Atlas-Blue , Compétitivité

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact