Attentat de Marrakech : le concert des Voix de la paix récolte 3,5 millions dirhams

31 mai 2011 - 22h56 - Culture - Ecrit par : J.L

L’association Maroc Cultures organisatrice du festival Mawazine, a récolté trois millions et demi de dirhams pour les familles des victimes de l’attentat du café Argana à Marrakech le 28 avril dernier.

Les recettes du concert des "Voix de la paix", qui a vu passer dimanche à Marrakech une brochette d’artistes, ont été offertes aux familles des victimes du l’attentat de Marrakech.

Maroc Cultures a également offert 10% des recettes de la dixième édition du festival Mawazine aux familles des victimes.

More Kanté, Quincy Jones, la troupe indienne Bharati, Houssein Jasmi, Hindi Zahra, Fnaire, Nass El Ghiwane et Safy Boutella, Idir, Saïda Charaf et la diva marocaine El Hajja Al Hamdaouia, qui ont tous pris part à ce concert bénévolement, ont vivement dénoncé l’attentat qui a fait 17 morts.

Selon les détracteurs du festival, l’initiative vise à calmer les esprits en raison de la série de protestations ayant appelé à l’annulation du festival Mawazine, dont le budget est estimé à plus de soixante millions de dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Festival - Terrorisme - Concert - Festival Mawazine 2024 - Attentat de Marrakech - Adil El Atmani

Ces articles devraient vous intéresser :

Un concert à 3 millions de dirhams ? Zina Daoudia répond aux rumeurs

La chanteuse marocaine Zina Daoudia a répondu aux rumeurs selon lesquelles elle a reçu 3 millions de dirhams pour une prestation artistique.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Festival Mawazine : Saad Lamjarred persona non grata ?

La participation de Saad Lamjarred à la 19ᵉ édition du Festival Mawazine, prévue du 21 au 29 juin prochain, semble compromise. Des sources proches des organisateurs ont révélé l’échec des négociations entre les deux parties.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Douzi : un adieu à la scène musicale ?

À 39 ans, le chanteur marocain Abdelhafid Douzi pourrait rapidement tirer un trait sur sa carrière musicale. Il a par ailleurs annoncé qu’il se retirait du jury de l’émission « Star Light », dédiée à la découverte de talents musicaux.

Les 10 ans du Marrakech du Rire en rediffusion sur W9

W9 passe en mode rediffusion ce jeudi à partir de 21h15, les 10 ans du Marrakech du Rire. Un programme de divertissement qui a le don de faire grimper l’audience des chaines de télévision.

Le festival Mawazine met Angham et Ahlam dans l’embarras

Un incident a marqué l’ouverture du festival Mawazine à Rabat. La chanteuse égyptienne Angham a été victime d’une confusion de noms lors d’une interview avec une journaliste, qui l’a appelée par le nom de la chanteuse émiratie Ahlam.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Marrakech du Rire n’aura pas lieu cette année, voici pourquoi

Après un 10ᵉ anniversaire époustouflant, le Marrakech du rire fait une nouvelle pause. Jamel Debbouze et sa bande ne seront pas au rendez-vous cette année, selon le communiqué des organisateurs.

Riyad : Les disputes entre chanteurs marocains gâchent la soirée

Petite guéguerre entre artistes marocains lors du Festival de Riyad, le plus grand festival de musique du Moyen-Orient. Alors que certains n’ont pas apprécié l’ordre de passage sur scène établi par les organisateurs, d’autres ont passé plus de temps...