Au Maroc, «  les taux immobiliers restent à des niveaux intéressants  »

22 juillet 2020 - 20h00 - Ecrit par : A.S

Le marché immobilier reprend timidement après avoir été durement touché par la crise sanitaire liée au coronavirus. Les taux immobiliers sont, pour le moment, à des «  niveaux intéressants  ».

Les transactions sont passées de moins de 5000 ventes en mars et avril pour atteindre 20 000 depuis juin et la sortie progressive du confinement, rapporte L’Économiste. Toutefois, les ventes ne sont pas encore à leur niveau pré-coronavirus. «  Il n’y a pas eu d’annulations massives des préventes et on ne peut que s’en réjouir à ce stade. De nombreux acquéreurs ont finalisé leurs transactions à la sortie du confinement. Nous aurions pu avoir un scénario plus sombre  », fait savoir Idriss Bensmail, membre du directoire, directeur général adjoint BMCI.

Cependant, la demande n’est pas encore explosive comme le souhaitent les professionnels du secteur. La raison ? Bon nombre d’acheteurs comptent faire des transactions après l’entrée en vigueur de la loi de finances rectificative qui prévoit une baisse de 50% des droits d’enregistrement sur les biens ne dépassant pas 2,5 millions de DH.

Autre raison évoquée : les taux d’intérêt à pratiquer dans les prochains mois. Les banques ont appliqué en moyenne 4,39% au 1ᵉʳ trimestre 2020, en baisse de 0,31 point par rapport à la même période l’année dernière et de 0,09 point par rapport au 4ᵉ trimestre 2019. Quant à la banque centrale, son taux directeur est désormais fixé à 1,5%, soit une réduction de 0,75 point.

«  Le client qui avait un accord de crédit à 5% attend que les taux baissent pour acheter. C’est quelque chose qui est de nature à accélérer ou à freiner les transactions  », explique Ghali Chraibi, directeur général de Cafpi. «  La baisse du taux directeur sera prise en compte dans le calcul des taux débiteurs immobiliers, ce qui constituera un des facteurs de stimulation de la reprise des transactions immobilières  », explique, pour sa part, Idriss Bensmail.

Quoi qu’il en soit, c’est la fin des reports des échéances qui donnera une tendance sur les impayés. «  Les taux immobiliers restent actuellement à des niveaux intéressants. En revanche, il faudra surveiller le comportement des banques face à la dégradation de la situation économique  », préconise M. Chraibi.

Tags : Immobilier - Banques - Prêt

Aller plus loin

Rebond du marché immobilier au Maroc

Les ventes immobilières sont reparties à la hausse au Maroc et les prix ont connu une baisse selon les professionnels du secteur. Une dynamisation due à la réduction de 50% des...

Maroc : carton plein pour le financement "halal"

Au Maroc, le financement participatif tourne autour de 11,84 milliards de dirhams (+50,7%) à fin septembre dont 10,09 milliards de dirhams pour le secteur de l’immobilier....

Nous vous recommandons

Rentrée scolaire 2021-2022 : voici les nouvelles dates d’examens

Suite au report de la rentrée scolaire au 1ᵉʳ octobre, l’année scolaire sera prolongée au mois de juillet 2022. Par conséquent, des modifications ont été ainsi apportées aux dates d’examens.

La mairie d’Orly ne veut pas de boucherie halal

La mairie d’Orly voit d’un mauvais œil l’ouverture d’une nouvelle boucherie halal — dont le gérant refuse de vendre du porc — en lieu et place de la charcuterie Pasquier et menace de lancer une procédure judiciaire, pour non-respect des clauses du...

Benkirane à l’Algérie : « vous n’allez pas gagner la guerre »

Le secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane conseille à l’Algérie de cesser d’attaquer le Maroc, car si guerre il y a, elle ne pourra pas la gagner.

Un Suisse condamné au Maroc pourrait perdre sa nationalité

Le ressortissant suisse condamné au Maroc dans l’affaire dite des meurtres d’Imlil pourrait être déchu de sa nationalité. Sa demande de transfert en Suisse a été rejetée par les autorités. Nicholas P. représenterait « une menace pour la sécurité intérieure de...

Maroc : un gendarme trafiquant de cocaïne arrêté après une course-poursuite

Sur la base des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), un gendarme, soupçonné d’être chef d’un réseau de vente de cocaïne, et son complice ont été arrêtés le 13 juillet dernier au terme d’une longue...

Mis KO par Arkadiusz Wrzosek, Badr Hari « sauvé » par les débordements (vidéo)

La revanche de Badr Hari n’aura pas lieu. Le Marocain a, à nouveau, été mis KO par le Polonais Arkadiusz Wrzosek lors du Glory 80 qui a dû être suspendu après des échauffourées.

Belgique : la princesse Maria Laura se fiance à un Franco-marocain

La princesse Maria Laura de Belgique, deuxième enfant de la princesse Astrid et du prince Lorenz, s’est fiancée à un Franco-marocain. Le mariage est prévu au second semestre de 2022.

Marrakech : le personnel d’un hôpital attaqué au sabre

Le personnel soignant d’un centre de vaccination pour nourrissons de Marrakech a été agressé par une bande criminelle armée de sabres. Plusieurs professionnels ont été blessés à des degrés divers.

L’Espagne dit ne pas craindre le réarmement du Maroc

Le ministère espagnol de la Défense n’envisage pas de modifier sa stratégie de défense des villes autonomes de Ceuta et Melilla, malgré le transfert par le Maroc de drones acquis auprès de la Turquie sur sa base militaire d’Al-Aroui à Nador, à seulement 30...

France : la candidature de Zineb El Rhazoui pour les législatives contestée

La probable candidature de la journaliste polémiste Zineb El Rhazoui pour les législatives françaises, sur la liste LREM, ne plait pas à tout le monde. Elle est accusée d’être trop proche de l’extrême-droite.