Rebond du marché immobilier au Maroc

1er octobre 2020 - 19h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Les ventes immobilières sont reparties à la hausse au Maroc et les prix ont connu une baisse selon les professionnels du secteur. Une dynamisation due à la réduction de 50% des droits d’enregistrement et à la suspension de l’application du référentiel des prix depuis fin juillet 2020.

Dans une déclaration au site Médias24, Abdellatif Yagou, président du Conseil national de l’ordre des notaires explique que depuis l’entrée en vigueur de la loi de finances rectificative, une hausse significative des ventes a été constatée. Selon lui, cela était prévisible puisque plusieurs personnes avaient suspendu leurs projets d’acquisition en attendant la réduction ou l’annulation des droits d’enregistrement.

Hassan Slaoui, notaire à Casablanca renchérit : "Ces mesures ont boosté les ventes, surtout celles qui devaient être faites avant cette loi mais qui ont été mises en stand-by, arrêtées au stade de la réservation ou du compromis de vente, en attente de ce coup de pouce". "Si la crise sanitaire persiste, il est possible que ces mesures soient reconduites. En attendant, les gens ont pris conscience qu’il fallait concrétiser ces opérations avant le 31 décembre et se sont donc activés dans ce sens, surtout qu’en parallèle, on constate également une baisse des prix", souligne le notaire.

"Nous avons constaté une baisse conséquente des prix de vente et ce, même à Anfa supérieur. Il s’agit du quartier où le prix du mètre carré est le plus cher au Maroc. Dans certains quartiers de la capitale économique où le prix du mètre carré variait entre 19 000 et 20 000 DH, il est désormais possible d’acheter à 16 000 ou 17 000 DH au maximum", précise-t-il. Selon M. Yagou, cette baisse des prix n’est pas générale et dépend de plusieurs facteurs, notamment géographiques puisque la situation diffère d’une ville à une autre, indique Médias24.

Toutefois, la poursuite de la dynamique actuelle dépend de la prorogation des mesures prises par le gouvernement. "Nous comptons réclamer au gouvernement la prorogation de ces mesures car tant que la crise sanitaire persiste, il faudra soutenir l’économie nationale", annonce le président du conseil.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Prix

Aller plus loin

Maroc : grosses pertes pour le secteur immobilier

Au Maroc, le secteur de l’immobilier a été durement touché par la crise sanitaire liée au coronavirus, avec à la clé, une grosse perte estimée à plus de 40 milliards de dirhams.

Les mesures du gouvernement pourront-elles sauver le secteur de l’immobilier ?

Le conseil du gouvernement a pris certaines mesures consignées dans le projet de loi de finances rectificative afin de relancer le secteur de l’immobilier touché par le...

Comment se porte l’immobilier à Marrakech en cette période de crise sanitaire ?

Véritable indicateur pour les investisseurs et acteurs du secteur dans la prise de décision, l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a été publié il y a quelques jours...

Des propositions pour la relance du secteur de l’immobilier au Maroc

Au Maroc, la crise sanitaire liée au coronavirus a produit un impact négatif sur le secteur de l’immobilier. La Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) a fait des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Maroc : l’afflux des MRE va booster le secteur immobilier cet été

L’arrivée au Maroc cet été des Marocains du monde dans le cadre de l’Opération Marhaba, va contribuer à booster le secteur de l’immobilier.

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement connait un franc succès depuis son lancement. Au 23 mai 2024, 11 749 personnes ont déjà pu bénéficier de cette aide, sur un total de 73 711 demandes déposées. De nombreux Marocains résidant à l’étranger ont...

5 000 Marocains deviennent propriétaires grâce à l’aide du gouvernement

Sur les 54 000 demandes d’aide au logement enregistrées sur la plateforme dédiée à cet effet, 5 000 ont été déjà acceptées, a annoncé Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Habitat.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.