Arrestation du présumé auteur du carnage de Salé : comment le Maroc a aidé l’Espagne

27 avril 2021 - 17h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Le Maroc a, à travers la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), fourni à l’Espagne des renseignements qui l’ont aidée à arrêter le présumé auteur du carnage d’une famille à Salé.

En cavale depuis deux mois, le présumé auteur du carnage d’une famille à Salé a été interpellé en Espagne. Dimanche dernier, la police espagnole a annoncé que le fugitif a été arrêté le 23 avril à Castellón, province de la communauté valencienne, sur la base d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités marocaines.

Un différend lié à un héritage foncier opposait le fugitif, un homme résidant à Castellón depuis 2002 et son frère. À la veille du crime, il l’avait contacté. Les échanges étaient loin d’être fraternels. Des menaces avaient été proférées. Cet appel téléphonique a permis aux services marocains d’identifier l’auteur présumé du massacre de Salé, fait savoir Al Akhbar. Ils ont ensuite fourni des renseignements à leurs homologues espagnols. Un mandat de recherche international avait été émis contre lui.

« L’enquête a débuté il y a à peine une semaine, lorsque les autorités marocaines ont informé les agents spécialisés dans la localisation des fugitifs de la police nationale de la présence possible en Espagne de l’auteur présumé du meurtre commis au Maroc », a indiqué la police espagnole sur son site officiel. Par la suite, un dispositif technique de contrôle et de surveillance a permis aux enquêteurs espagnols d’interpeller ce Marocain quinquagénaire, qui était sur le point de quitter son domicile.

Le 6 février dernier, les corps sans vie d’un père, d’une mère, et de quatre de leurs enfants avaient été découverts dans une maison sise au quartier Errahma à Salé. L’enquête préliminaire révélait que le présumé meurtrier avait commis le crime en utilisant une arme blanche.

Sujets associés : Espagne - Famille - Salé - Homicide - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : six membres d’une famille assassinés à Salé

Six personnes appartenant à une même famille ont été assassinées à Salé. Les enquêteurs s’évertuent à élucider cette affaire.

Mystère total autour du meurtre collectif à Salé

Trois jours après la mort de six membres d’une même famille dont un enfant et un nourrisson, dans leur maison sise au quartier Errahma à Salé, le mystère sur les circonstances...

Salé : la police ouvre une enquête après la découverte de six cadavres

Les corps de six personnes d’une même famille, dont un nourrisson et un mineur, ont été découverts samedi à Salé par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Chaque mois, Achraf Hakimi verse 100 000 euros à sa mère

Durant la coupe du monde Qatar 2022, les instants pleins d’amour entre l’international marocain Achraf Hakimi et sa mère ont ému les supporters et les internautes et témoignent de l’attachement de l’un envers l’autre. La star du PSG veille sur sa mère...

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Achraf Hakimi : « Ma mère était une femme de ménage. Mon père était un vendeur ambulant »

Le Maroc a remporté dimanche son match face à la Belgique (2-0) lors de la 2ᵉ journée du groupe F de la Coupe du monde. Achraf Hakimi a dédié la victoire à sa mère qu’il est allé embrasser dans les tribunes à la fin du match. L’image de la scène est...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : bonne nouvelle pour les familles

Au Maroc, le gouvernement prévoit d’accorder de l’aide directe aux familles nécessiteuses dans le cadre du projet de généralisation des allocations familiales en 2023.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).