Maroc : début des travaux d’une nouvelle autoroute

16 janvier 2024 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Lancé en 2017, le projet d’autoroute continentale devant relier Casablanca à Rabat sur 60 km et palier la congestion prévisible de la principale, avance.

Études complètement achevées, assiette foncière – par où passera la nouvelle voie entièrement tracée – futures expropriations identifiées… Le travail à abattre avant l’entrée du projet d’autoroute continentale entre Rabat et Casablanca dans sa phase d’exécution est fin – ou presque – achevé, fait savoir l’hebdomadaire Challenge. Tous les départements ministériels concernés apportent leur pierre à l’édifice. Le ministère de l’Intérieur s’active pour le démarrage des enquêtes publiques d’impact dans une dizaine de communes rurales et urbaines (Cherrat, Aïn Tizgha, Fedalate, Bouznika, Chellalat, Beni Yakhlef, Sidi Moussa Ben Ali et Sidi Moussa El Mejdoub) situées entre Rabat et Casablanca à partir du 22 janvier 2024. Les enquêtes dureront 20 jours. Le coût total estimatif du projet s’élève à 5 milliards de dirhams.

À lire : Nouvelle étape franchie pour le projet d’autoroute Casablanca-Rabat

La nouvelle autoroute de 60 km devra être réalisée en 2026, bien avant la co-organisation par le Maroc, l’Espagne et le Portugal de la coupe du monde 2030. Elle permettra non seulement d’épauler la principale saturée par le trafic, mais elle devra également desservir le nouveau grand stade de Casablanca qui sera construit à Benslimane près de l’aéroport militaire. La « pression énorme que constitue le trafic du nord du pays pour Marrakech qui passe toujours par Casablanca en attendant la mise en service de la nouvelle autoroute Tit Mellil-Berrechid » pourrait être également conjuguée au passé.

À lire :ADM injecte 8,4 milliards dans les autoroutes marocaines

D’un linéaire de 30 km, l’autoroute Tit Mellil-Berrechid va relier l’autoroute de contournement de Casablanca (A1) à l’autoroute Casablanca-Marrakech (A3) et l’autoroute Berrechid-Beni Mellal (A4) au niveau du nœud autoroutier de Berrechid. Ce projet dont l’investissement global est estimé à 2,5 milliards de dirhams vise à faciliter le trafic transitant par le Grand Casablanca et à réduire pour les usagers la durée du trafic du nord et de l’est vers le sud du royaume. Il est principalement financé par le Fonds Arabe pour le Développement Économique et Social (FADES).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Développement - Autoroute de contournement de Rabat

Aller plus loin

ADM injecte 8,4 milliards dans les autoroutes marocaines

La Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) s’active pour l’extension de son réseau. Une partie du budget consacré à la construction de la nouvelle autoroute entre Tit...

Nouvelle étape franchie pour le projet d’autoroute Casablanca-Rabat

Le gouvernement marocain s’active pour la concrétisation du projet d’autoroute continentale devant relier Casablanca à Rabat sur 60 km et palier la congestion prévisible de la...

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en...

Autoroute Guercif-Nador : c’est parti !

Après une décennie d’attente, les automobilistes de la région du Rif peuvent enfin souffler : les travaux de l’autoroute Guercif-Nador via Driouch ont débuté.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.