Le Maroc a triplé ses exportations d’avocat vers l’Europe

22 mai 2020 - 01h30 - Economie - Ecrit par : I.L

Le Maroc, bien que novice dans le secteur très compétitif de l’avocat, a réussi à s’imposer sur le marché mondial. Grâce à la qualité de sa production, le royaume a triplé ses exportations vers l’Europe.

Face aux fruits des pays d’Amérique latine tels que le Chili, le Mexique, la Colombie et le Pérou, l’avocat marocain a réussi à se frayer un chemin sur le marché européen, qui de plus en plus, raffole de ses avocats en raison de leur qualité, indique un communiqué récent du ministère de l’Agriculture. À ce titre, la superficie marocaine consacrée à l’avocat a augmenté de plus de 150 % par rapport à l’année dernière.

D’après la même source, la qualité du fruit est comparable à celle de la production espagnole et le Maroc trouve plus d’opportunités à exporter les avocats vers le marché européen. Malgré la pandémie du covid-19, les exportations d’avocats ont atteint au 9 mai dernier, un volume de l’ordre de 32 800 tonnes, soit pratiquement le triple du volume enregistré durant la saison antérieure à la même date (11 200 tonnes).

L’autre avantage du Maroc, en tant que fournisseur pour les clients européens (Pays-Bas, Royaume-Uni…) est sa proximité (seulement quatre jours de transit) et la haute qualité de ses fruits.

En moins de 10 ans, la capacité d’exportation du Maroc est passée de moins de 2 000 tonnes en 2010 à près de 33 000 tonnes en 2019. Grâce à cette performance, le royaume s’est hissé au rang de troisième exportateur africain, derrière le Kenya et l’Afrique du Sud qui enregistrent respectivement près de 50 000 et 40 000 tonnes.

Sujets associés : Union européenne - Exportations - Agriculture - Afrique

Aller plus loin

L’avocat marocain à la conquête du monde

L’avocat marocain est présent sur le marché néerlandais. Et ce, grâce à Mister Avocado devenu en moins de dix-huit mois d’existence, un des premiers importateurs de ce fruit aux...

Après la tomate, les Espagnols s’attaquent à l’avocat marocain

L’association valencienne des agriculteurs (AVA-ASAJA) dénonce l’entrée sur le marché de l’UE, d’avocats marocains contenant une substance phytosanitaire nuisible à la santé, et...

Maroc : les exportateurs s’activent pour l’après-covid

Les exportateurs marocains se préparent pour la période post-crise de covid-19. Ils se sont réunis en visioconférence pour examiner les problèmes logistiques rencontrés pendant...

Lutte contre le coronavirus : l’Union européenne réitère son soutien au Maroc

L’Union européenne s’engage à « faire progresser son partenariat avec le royaume », selon le Commissaire à l’Élargissement et à la Politique européenne de Voisinage, Oliver...

Ces articles devraient vous intéresser :

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Maroc : record des exportations automobiles

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin septembre dernier, les exportations se sont établies à 77,68 milliards de dirhams, soit leur plus haut niveau durant la même période des cinq dernières années.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Le Maroc dispose d’un stock de blé de six mois

Le stock de blé du Maroc s’élève à six mois, selon le gouvernement, en réponse aux craintes de coupures d’approvisionnement et de hausses de prix liés au conflit russo-ukrainienne associé à la sécheresse qui touche le pays.

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.