La BAD prévoit une croissance de 4,5% pour le Maroc en 2021

15 mars 2021 - 12h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Si l’agriculture marocaine retrouve ses marques et que l’économie accélère sa résilience face à cette importante récession due à la crise sanitaire, en 2021, le produit intérieur brut (PIB) réel devrait atteindre 4,5 % au Maroc. C’est ce qu’a indiqué la Banque africaine de développement (BAD), dans son rapport annuel intitulé « Perspectives économiques en Afrique ».

La banque africaine de développement (BAD) a estimé que « la croissance du PIB réel devrait rebondir à 4,5 % en 2021 à mesure que l’économie se remettra d’une importante récession et que l’agriculture retrouvera une bonne croissance ».

Durant le troisième trimestre de 2020, les exportations de pièces automobiles, de phosphates et dérivés, avaient connu une croissance qui devrait se poursuivre à court terme avec la croissance de la demande mondiale, a précisé la BAD, soulignant que « cela compensera probablement la morosité des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration qui devrait perdurer ». Cela étant, le déficit de la balance courante et celui du budget devraient se contracter. Quant aux pressions inflationnistes, elles resteront modérées. Aussi, poursuit la BAD, le roi Mohammed VI a-t-il instruit la commission spéciale pour « repenser le modèle de développement pour favoriser une croissance inclusive ».

Pour rappel, afin de modérer les impacts de la crise sanitaire en 2020, le Maroc avait très vite obtenu des fonds d’urgence venant de plusieurs donateurs dont 3 milliards de dollars US du Fonds monétaire international et 460 millions de dollars US de la BAD. De même, en septembre 2020, le Maroc a émis une obligation d’un milliard d’euros. Ces fonds ont servi au renforcement des réserves de change, représentant près de 8,1 mois d’importations et trois fois la dette due à court terme, a souligné le rapport de la BAD.

Sujets associés : Croissance économique - Agriculture - PIB

Aller plus loin

Maroc : le PIB devrait retrouver son niveau normal en 2022

Le confinement strict appliqué par le Maroc en raison de la crise due au coronavirus a porté un gros coup à son Produit intérieur brut. Selon un rapport d’Attijari Global...

La crise sanitaire aura de graves répercussions sur l’économie marocaine

Le Fonds Monétaire International (FMI), vient de publier au titre de l’article IV de ses statuts, le rapport lié aux consultations de 2020 au Maroc. Ces consultations sont...

PME : la BAD octroie un prêt de 120 millions d’euros au Maroc

La Banque africaine de Développement (BAD) a accordé, mercredi, un prêt de 120 millions d’euros au Maroc, pour appuyer et renforcer les petites et moyennes entreprises du pays.

L’économie marocaine a dégringolé de 6,3% en 2020

Une forte baisse de la croissance économique a été enregistrée au Maroc l’année dernière, selon les derniers chiffres qui viennent d’être publiés par le Haut commissariat au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

L’amande américaine écrase la concurrence marocaine

L’amande américaine a la cote au point de dominer le marché local au détriment de l’amande marocaine. Conséquence : le Maroc peine à écouler son produit pourtant meilleur que celui qui est importé.