Maroc : la croissance économique revue à la hausse en 2021

4 avril 2021 - 06h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

L’économie marocaine devrait connaître une croissance de 5,2 % cette année, selon les données diffusées par le Comité de veille économique (CVE).

Le taux de croissance estimé à 4,8 % à l’élaboration de la Loi de finances 2021 gagne 0,4 point en fin du premier trimestre. Il atteindra 5,2 % selon les nouvelles prévisions. « Les perspectives favorables de la campagne agricole et le déroulement exemplaire de l’opération de vaccination constituent autant de facteurs qui ne manqueraient d’insuffler un nouvel élan à la croissance de l’économie nationale en 2021 », souligne le ministère de l’Économie, des finances et de la Réforme de l’administration dans un communiqué mettant fin aux travaux de la 12ᵉ réunion dudit Comité.

À l’issue de leur analyse de la situation économique et financière du pays, les experts du secteur de l’économie apprécient l’évolution positive de l’activité économique, indique la même source.

Les principaux indicateurs de la performance de l’activité économique sont favorables à une croissance économique à tendance haussière. D’après le Comité de veille économique, le produit intérieur brut trimestriel a connu une augmentation de 0,5 % au premier trimestre de 2021. La reprise de la vente de ciments fait un progrès de 3,9 % durant la même période. Les recettes des Marocains résidant à l’étranger se sont améliorées de 22 % à fin février. Cependant, certains secteurs d’activité comme le tourisme et l’aéronautique sont toujours en récession. Les visites touristiques ont baissé de 81 % à fin février alors que l’activité aéronautique a reculé avec une baisse des exportations de – 22,7 % à fin février. Certaines activités tertiaires peinent à retrouver leurs rendements habituels.

De même, note le CVE, les secteurs de l’automobile et du textile-habillement, montrent des signes d’essoufflement engendrés par la situation des marchés européens sévèrement affectés par la pandémie de Covid-19.

Enfin, l’exécution de la Loi de finances 2021 à fin mars est en parfaite harmonie avec les prévisions. Elle est confortée par une hausse des recettes fiscales sur le revenu, de la taxe sur la valeur ajoutée et des droits de douanes qui compensent la baisse importante de l’impôt sur les sociétés.

Sujets associés : Croissance économique - Importations - Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) - Impôts - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - TVA

Aller plus loin

Maroc : les recettes de l’IS baissent et celles de l’IR grimpent

La direction générale des impôts a constaté une évolution divergente des recettes provenant de l’impôt sur les sociétés (IS) et de recettes de l’impôt sur les revenus (IR)....

L’économie marocaine a dégringolé de 6,3% en 2020

Une forte baisse de la croissance économique a été enregistrée au Maroc l’année dernière, selon les derniers chiffres qui viennent d’être publiés par le Haut commissariat au...

Economie marocaine : une croissance de 4,9 % à la fin de l’année 2021

Malgré les effets de la crise sanitaire liée à l’apparition du variant Omicron, l’économie marocaine est restée solide. Au quatrième trimestre de l’année 2021, la croissance a...

La Banque Mondiale revoit à la baisse la croissance économique marocaine

De 7,9% en 2021,la croissance de l’économie marocaine devrait s’établir à 1,3% en 2022, selon les précisions données mercredi par l’économiste principal de la Banque Mondiale au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Maroc : les influenceurs vont payer les impôts

La direction générale des impôts (DGI) a adressé des notifications aux influenceurs et créateurs de contenu digital qui ne sont pas à jour vis-à-vis du fisc pour les enjoindre de régulariser leur situation.

La croissance marocaine bouleversée par la guerre en Ukraine et la pandémie

En 2023, l’économie marocaine resterait impactée par les effets de la pandémie et la guerre en Ukraine. Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a affirmé que le taux de croissance devrait se situer autour de 5,4 %.

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Maroc : malgré la conjoncture, les recettes fiscales en hausse

Malgré un contexte international difficile, les recettes fiscales ont enregistré une nette augmentation en 2021, atteignant près de 153,46 milliards de dirhams (MMDH), soit une hausse de 6 % par rapport à 2020, selon le ministère de l’Économie et des...

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.