De bonnes perspectives pour l’économie marocaine en 2021

1er mai 2021 - 18h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Durement affectée par la crise sanitaire du Covid-19 en 2020, l’économie marocaine a de beaux jours devant elle en 2021, selon les prévisions de Bank Al-Maghrib. Toutefois, elle conditionne la reprise de l’activité économique à l’efficacité de la campagne de vaccination contre le Covid-10 en cours.

Selon BAM, la croissance économique devrait atteindre 5,3 % grâce à la hausse de la production agricole prévue. Mais, prévient-elle, une telle croissance ne serait possible sans une campagne de vaccination efficace. Il s’agit, d’après l’Organisation du commerce et du développement économique (OCDE), d’une condition préalable à la reprise de l’activité économique mondiale.

Dans la même logique, le Haut-commissariat au plan (HCP) prévoit une croissance de 4,6 % en 2021, à condition que l’immunité collective soit obtenue au premier semestre. Une reprise économique est imminente, confirme pour sa part la Direction des études et prévisions financières (DEPF), dans sa dernière note de conjoncture, se basant sur les bons indicateurs de la campagne agricole 2020-2021 et les réformes dans le secteur de la pêche et le secteur secondaire.

La croissance économique au Maroc serait de 4,2 % et de 4,5 % en 2021, selon le Fonds monétaire international (FMI) qui, face aux «  incertitudes  » de cette prévision, recommande de prioriser les dépenses de santé et d’adopter une politique budgétaire bien ciblée, de manière à surveiller les aléas.

Pour Abdelghani Youmni, universitaire et économiste, la contribution du secteur agricole à 14 % du PIB et qui utilise 46 % des emplois actifs, pourrait justifier cette prévision optimiste de la banque centrale. Selon lui, la reprise économique attendue au dernier trimestre 2021 devrait démarrer dans les secteurs clés de l’économie marocaine comme le tourisme, les métiers de l’automobile, de l’aéronautique. Mais une chose est sûre, le retour de l’activité économique à son niveau d’avant la crise, ne sera pas demain.

Sujets associés : Croissance économique - FMI - Banque mondiale - Bank Al-Maghrib (BAM) - Haut Commissariat au Plan (HCP) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Que dit The Business Year sur l’économie marocaine ?

Le premier rapport de The Business Year s’est intéressé aux avancées économiques du Maroc. Baptisé « The Business Year : Morocco 2020/21 », le rapport a été réalisé en...

Le Maroc connaitra la croissance économique la plus forte en Afrique cette année

L’embellie économique du Maroc fait l’unanimité au sein des agences d’analyse de données économiques mondiales. Le royaume enregistrerait la plus forte croissance en Afrique...

La crise sanitaire aura de graves répercussions sur l’économie marocaine

Le Fonds Monétaire International (FMI), vient de publier au titre de l’article IV de ses statuts, le rapport lié aux consultations de 2020 au Maroc. Ces consultations sont...

Malgré la crise sanitaire, l’économie marocaine reste solide

À l’instar de nombreux pays dans le monde, l’économie marocaine a été secouée par la pandémie du Covid-19. Malgré la reprise timide observée depuis quelques mois, du fait de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham chute par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,03 % face au dollar américain et de 0,49 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 10 au 16 août 2023, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham prend de la valeur face à l’euro

Le dirham marocains’est apprécié face à l’euro (0,58%) et déprécié face au dollar américain (0,75%) durant la période allant du 31 août au 06 septembre, selon les données publiées par Bank al-Maghrib.

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Le dirham remonte face à l’euro

Le dirham marocain s’est apprécié de 0,48% face au dollar américain et s’est déprécié de 1,56% vis-à-vis de l’euro, durant la semaine allant du 13 au 18 juillet courant, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Comment s’est comporté le dirham face à l’euro et le dollar ?

Durant la semaine du 18 au 24 mai, la devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est déprécié de 0,68% vis-à-vis du dollar américain, selon les données fournies par Bank al-Maghrib.

Le dirham recule face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,26% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,16% face au dollar américain durant la période du 16 au 22 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Appréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,36 % face à l’euro et de 0,18 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 06 au 12 avril. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

L’indice des prix à la consommation (IPC) a poursuivi sa tendance à la hausse, observée depuis quelques mois. À fin juin dernier, il a progressé de 0,3 % par rapport au mois précédent, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).