Recherche

Malgré le risque de suspension, Badr Hari s’entraîne pour ses prochains combats

Badr Hari et son entraîneur

2 février 2019 - 09h40 - Sport

C’est sur Instagram que l’ancien champion de Kickboxing marocain, Badr Hari, a décidé de commenter le risque de suspension d’une durée de 4 années qu’il encourt suite à un contrôle antidopage qui s’est révélé positif. Il y vante les mérites du travail acharné et y fait preuve d’optimisme pour la suite de sa carrière, affirmant qu’il va tout donner en Heavyweight.

Sur Instagram, sur une photo alors qu’on le voit en pleine séance d’entraînement en vue sans doute de ses combats futurs, Badr Hari écrit le commentaire sans équivoque suivant : « Pas de controverse. Pas de grande campagne de communication. Les faits parlent d’eux-mêmes. J’ai appris la valeur du travail acharné, de la compétition, du dépassement de soi grâce au kickboxing. Le GOAT travaille plus fort que jamais pour tout donner en Heavyweight. À mes fans : merci pour votre soutien inconditionnel ... 2019 sera à nous. #IlsNeSontPasPrêts », GOAT signifiant Greatest of all time (le plus grand de tous les temps).

Nul besoin de dopage, donc, selon le champion de K1, avec en passant un sous-entendu clair au sujet de son éthique qu’il décrit implicitement comme irréprochable : Rien que du travail acharné et du dépassement de soi.

En mars 2018, Badr Hari a été soumis à un contrôle urinaire, lors de son dernier combat face à Hesdes Gerges, un combat qu’il a gagné. Ce contrôle antidopage s’est révélé positif selon la Doping Authority qui s’est chargée de cette procédure. Positif également pour Hesdes Gerges qui a perdu le combat. Selon le quotidien néerlandais Nieuwsuur, l’urine de Hari contenait des substances interdites.

Pour le moment, la sentence finale du juge disciplinaire de l’ISR (Institutes of Sports Justice) n’a pas encore été rendue. Mais Hari pourrait bien être suspendu pour quatre années. Notons que Badr Hari, ainsi que quatre autres de ses confrères, ont deux semaines pour soumettre une déclaration à l’ISR.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact