Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

12 avril 2023 - 22h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers marocains.

Bonne nouvelle pour les banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Le conseil de gouvernement a, à travers l’adoption d’un décret le 6 avril, donné feu vert à Bank Al-Maghrib (BAM), pour leur « accorder, à sa discrétion », des liquidités d’urgence, fait savoir Agence Ecofin. En amont, l’État doit accorder à titre exceptionnel une garantie pour couvrir la banque centrale. La durée maximale de cette garantie est de trois mois. Des analystes financiers marocains ont salué l’adoption de ce décret. Selon eux, il s’agit d’une démarche anticipative et proactive de l’État et de la Banque centrale, après les déboires de grandes banques au niveau international (Silicon valley bank aux États unis et Crédit suisse au sein de l’État helvète).

À lire :Les banques marocaines face au risque de liquidité

Quid des conditions à remplir pour être éligible à l’obtention d’une liquidité d’urgence auprès de la Banque centrale, et couverte par l’État ? La banque doit avoir des problèmes de liquidités c’est-à-dire elle ne dispose pas de cash immédiatement et n’est pas capable de faire face à des dépenses immédiates. Elle doit avoir également des problèmes de solvabilité c’est-à-dire elle se trouve dans l’incapacité de faire face à des engagements sur le long terme. Autre condition : épuiser toutes les voies possibles de refinancement.

Sujets associés : Banques - Bank Al-Maghrib (BAM) - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : les nouveaux billets et pièces de monnaie dévoilés

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie émis par Bank Al-Maghrib (BAM) sont entrés en circulation ce vendredi 24 novembre 2023.

Maroc : les retraits d’argent explosent, les banques en difficulté

La pandémie de coronavirus et l’état d’urgence décrété ont provoqué la ruée des Marocains vers les banques, avec pour conséquence, des retraits massifs d’argent. Les banques...

Les banques marocaines face au risque de liquidité

La crise sanitaire liée au coronavirus produit un impact négatif sur les banques marocaines. Elles font désormais face à un risque sérieux de liquidité.

Au Maroc, le coronavirus affaiblit les banques

La crise sanitaire liée au coronavirus a produit un impact négatif sur le secteur bancaire marocain. En témoignent les baisses de performances au niveau de plusieurs segments.

Ces articles devraient vous intéresser :

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.

Les dépôts bancaires des MRE dépassent les 190 MMDH

À fin juin dernier les dépôts bancaires se sont accrus de 3,9 % s’établissant à 1 085,2 milliards de DH, selon les dernières statistiques monétaires publiées par Bank Al-Maghrib.

Le dirham prend de la valeur face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,09 % face à l’euro et de 2,20 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 05 au 11 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham se renforce face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,25% face à l’euro et de 0,44% vis-à-vis du dollar américain durant la semaine allant du 25 au 31 mai, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Maroc : hausse du déficit commercial en 2021

Sur l’ensemble de l’année 2021, les échanges commerciaux du Maroc ont connu un important rebond, marqués par une hausse du déficit commercial à 15,5 %, selon Bank Al-Maghrib.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Maroc : les virements bancaires instantanés effectifs en 2023

Les derniers tests sont en cours pour permettre une réception instantanée des virements bancaires pour les particuliers et les entreprises au Maroc. Le déploiement général de ce système est prévu début 2023.