BarakaCity autorisée à poursuivre ses activités à l’étranger

23 décembre 2020 - 06h40 - France - Ecrit par : I.L

Le Tribunal judiciaire d’Evry a donné son feu vert à BarakaCity pour la poursuite de ses activités à l’étranger. L’ONG a promis exercer tous les recours contre le gel « illégal » de ses fonds par le gouvernement.

Le tribunal a invité l’Association à gérer la dévolution de ses actifs selon ses statuts, rapporte Le Figaro. Grâce à la procédure mise en place par les conseils de l’ONG, le liquidateur désigné à l’insu de l’ONG a perdu son mandat.

Après avoir dissout BarakaCity, fin octobre dernier, le gouvernement a gelé 1,5 million d’euros de l’association humanitaire. Idriss Sihamedi, fondateur de l’association a dénoncé le gel "illégal" des fonds de son association et ses propres fonds et a profité de l’occasion pour alerter les donateurs de la situation. “On ne comprend pas. On a pris acte de la dissolution, on était en train de l’organiser, et subitement le gouvernement gèle les fonds de l’association et mes fonds personnels, sans en préciser le motif", a précisé le fondateur.

"Nous allons faire tous les recours qu’il faudra" contre cette "nouvelle décision complètement disproportionnée par rapport à ce qu’on peut nous reprocher”, a annoncé Idriss Sihamedi.

Pour sa part, le conseil de BarakaCity, Me Vincent Brengarth, s’est également insurgé contre les "atteintes au droit de propriété et d’association". "L’acharnement administratif doit avoir ses limites" a martelé Me Brengarth.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Islam

Aller plus loin

BarakaCity réclame 500 000 euros à la Société Générale

L’ONG BarakaCity s’apprête à déposer une plainte dans contre la Société Générale pour vol et escroquerie.

Dissolution de l’ONG BarakaCity

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin a annoncé sur Twitter la dissolution en Conseil des ministres de l’ONG BarakaCity. Cette décision intervient quelques jours...

Le Conseil d’État confirme la dissolution du CCIF et de BarakaCity

Le Conseil d’État a validé vendredi 24 septembre la dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF)- reconstitué en Belgique sous le nom du Collectif contre...

Idriss Sihamedi invite Gérald Darmanin à lui présenter des excuses

Poursuivi pour cyberharcelement en septembre 2020, Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, ancien président de l’association Barakacity a été relaxé, ce vendredi 15 janvier dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...