Barceló rachète deux hôtels de luxe au Maroc

19 octobre 2023 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le géant hôtelier espagnol Barceló a racheté deux hôtels de luxe à Casablanca et Rabat pour 80 millions d’euros. Les deux établissements seront totalement rénovés dans les prochains mois.

Les deux hôtels cinq étoiles situés à Casablanca et Rabat étaient exploités sous la marque Farah, et comportaient respectivement 279 et 192 chambres. Après les travaux de rénovation prévus pour le mois prochain, l’hôtel de Casablanca va rouvrir ses portes sous le nom de Royal Hideaway, et celui de Rabat, sous la marque Barceló, fait savoir Idealista.

À lire : Le groupe hôtelier Barceló se développe au Maroc

Le géant hôtelier espagnol, promoteur des marques Barceló, Hideaway, Occidental et Allegro, renforce ainsi sa présence au Maroc. La société compte huit hôtels répartis dans six villes marocaines, avec plus de 1 600 chambres. Présent dans le royaume depuis 2006, Barceló Hotel Group y a déjà investi plus de 150 millions d’euros avec ses partenaires locaux pour racheter, rénover et mettre en valeur des hôtels.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Hôtellerie

Aller plus loin

Le Nobu Hotel de Marrakech : le projet hôtelier de Robert De Niro

L’acteur américain Robert de Niro a choisi la ville de Marrakech pour installer son premier hôtel en Afrique. Le Nobu Hotel a ouvert ses portes cette année.

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE)...

Le projet d’un hôtel espagnol à Dakhla provoque l’ire du Polisario

Le Front Polisario prévoit de poursuivre en justice le groupe espagnol Senator Hotels & Resorts qui a annoncé l’ouverture prochaine d’un hôtel dans la ville de Dakhla, dans...

Le Club Med Agadir racheté

Un groupement marocain s’est offert le club Med Agadir qu’il prévoit de transformer en un hôtel cinq étoiles. C’est le fruit d’un accord entre la Caisse de Dépôt et de Gestion...

Ces articles devraient vous intéresser :

La contestation monte contre Booking au Maroc

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Accor ouvre de nouveaux hôtels au Maroc

La co-organisation du Mondial 2030 par le Maroc, l’Espagne et le Portugal aiguise les appétits du groupe hôtelier français Accor qui prévoit d’élargir son offre au royaume.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...