Liaison GNV Nador-Sète : la fermeture du port de Sète , rien qu’une rumeur

21 octobre 2020 - 08h00 - France - Ecrit par : J.K

L’impact de la crise sanitaire se fait remarquer dans presque tous les secteurs d’activité dont les transports maritimes. Entre les rumeurs de la fermeture du port de Sète et les retards observés sur les liaisons par ferry avec le Maroc, le journal Midi Libre a procédé à une synthèse de la situation.

Le dimanche 11 octobre, un ferry assurant la liaison Nador-Sète, avec 400 passagers, a été suspecté de cas de Covid-19, et n’avait donc pas été autorisé à accoster au port sétois. C’est finalement après plusieurs heures, que le ferry a été autorisé à débarquer dans le port. Dans ce sillage, une rumeur a annoncé sur les réseaux sociaux, le jeudi 15 octobre, la " prochaine fermeture du port de Sète par les autorités préfectorales ". Les retards enregistrés sur les liaisons, semblaient confirmer la rumeur, fait savoir Midi Libre.

Bien que "toutes les liaisons voyageurs France-Maroc aient été temporairement suspendues sur l’ordre des autorités françaises, afin de permettre une vérification de détails, ainsi que la mise au point des protocoles appliqués, en pleine cohérence avec l’évolution de la situation épidémiologique", la rumeur n’est pas fondée, a déclaré la compagnie GNV. Les autorités portuaires ont démenti catégoriquement cette supposée fermeture, en indiquant au même journal, que ce n’était "que des rumeurs ", que le port n’est pas du tout fermé " et que la liaison avec le Maroc est bien confirmée".

Le port de Sète confirme qu’il y a bien eu "énormément de retard sur certaines traversées", ajoutant "qu’une fois que la finalisation du protocole sanitaire sera effectuée, avec les autorités préfectorales, les choses devraient rentrer dans l’ordre".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Transports - Portuaire

Aller plus loin

La liaison maritime Sète-Tanger-Med pourrait être supprimée

L’incertitude plane sur la pérennité des lignes maritimes à destination du Maroc. A l’origine de cette situation, le reconfinement annoncé par la France.

La crise Maroc-Espagne a profité aux compagnies maritimes française et italienne

Deux compagnies maritimes, l’une française et l’autre italienne, ont bien tiré profit de la crise diplomatique entre Rabat et Madrid. La compagnie marseillaise La Méridionale a...

Sète : les ferries pour le Maroc suspendus

Depuis dimanche à minuit, les traversées en ferries entre la ville de Sète et le Maroc sont suspendues pour une durée indéterminée. Les raisons de cette décision restent pour le...

La France autorise un bateau en provenance du Maroc à accoster

Le ferry de la compagnie italienne GNV, en provenance de Nador, a finalement reçu l’autorisation de la préfecture de l’Héraut pour entrer dans le port de Sète. Avec à son bord...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Tanger Med se dote d’un ambitieux plan d’expansion

Tanger Med ambitionne de changer de dimension. Le hub logistique mondial prévoit d’investir près de 7 milliards de dirhams notamment pour l’extension de la capacité de son terminal passagers et camions et la modernisation de sa zone d’importations.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.