Des centaines de MRE bloqués sur un bateau GNV en pleine mer

11 octobre 2020 - 20h30 - France - Ecrit par : J.K

Un ferry de la compagnie italienne GNV assurant la ligne Nador-Sète n’a pas reçu l’avis favorable pour accoster dans le port de Sète, au sud de la France. Le ferry transportait 800 Marocains.

Parti vendredi à minuit de Nador, le ferry GNV, devrait accoster au port de Sète, dimanche 11 octobre à 11 heures. Mais, contre toute attente le navire n’a pas été autorisé à accoster au port sétois. " Ce samedi à 18 heures, le commandant de bord nous a informés par haut- parleur que le port de Sète refuse au ferry d’accoster et que nous allons être détournés sur le port de Gênes. Mais les passagers préfèrent retourner à Nador, que de débarquer en Italie. La majorité d’entre eux résident en France " a déclaré à Atlasinfo, M. Mohamed Rahmoun, PDG de New Century film, se trouvant à bord du ferry.

À bord du ferry, la colère monte. Certains avaient d’importantes occupations à effectuer après le voyage. D’autres, s’indignent de cette interdiction sans raisons valables, vu que tous les passagers étaient testés négatif. " La situation n’est pas bonne du tout. J’ai en face de moi une personne très âgée qui réside en France. Il a glissé dans les escaliers et s’est fait mal au dos. Une femme qui habite Montpellier, devait voir son médecin lundi matin. Elle ne dispose plus de son traitement pour une artère bouchée au niveau du crâne " s’est exaspéré le PDG de New Century film." Comment peut-on refuser à des Franco-marocains de rejoindre leurs domiciles et leurs familles " ? s’est-il interrogé.

A la place d’une bonne explication à cette situation, les passagers n’ont que des rumeurs. " Certains disent que des membres de l’équipage seraient positifs au Covid-19. D’autres, disent que c’est la préfecture de l’Hérault qui a refusé de nous laisser débarquer, parce que la situation sanitaire dans le département est alarmante. Mais cela reste de l’ordre des rumeurs " a indiqué l’acteur-producteur M.Rahmoun, contacté par la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Nador - Transports - Portuaire - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

La liaison maritime Sète-Tanger-Med pourrait être supprimée

L’incertitude plane sur la pérennité des lignes maritimes à destination du Maroc. A l’origine de cette situation, le reconfinement annoncé par la France.

Un bateau de croisière empêché de débarquer à Tanger

Les autorités marocaines ont refusé lundi le débarquement d’un bateau de croisière en provenance du port de Lisbonne au port de Tanger Médina, en raison de cas de Covid-19 à bord.

Un navire de croisière britannique interdit d’accoster à Tanger

Le Maroc a refusé à un navire de croisière britannique d’accoster au port de Tanger après la détection de cas positifs de coronavirus parmi les passagers.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Location de voitures au Maroc : Nouvelles règles plus sévères

Depuis ce lundi 15 avril, les agences de location de voitures au Maroc ont l’obligation de se conformer à un nouveau cahier des charges relatif aux conditions d’investissement dans le secteur.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...