Un Belge condamné au Maroc pour attouchements sur son fils

15 avril 2022 - 20h40 - Belgique - Ecrit par : S.A

Alors qu’il était parti au Maroc fin novembre 2021 pour retrouver son fils “enlevé” en Belgique par son ex-femme d’origine marocaine, un Belge de 57 ans a été arrêté puis condamné mercredi dernier à trois ans de prison ferme.

Arrêté à Meknès le 6 décembre dernier, Marc M. a été incarcéré à la prison de Toulal 2. Son arrestation faisait suite à une plainte portée contre lui par son ex-belle famille. Cette dernière l’a accusé de viol et d’attouchements sur mineur. Le tribunal de Meknès l’a déclaré non coupable et l’a acquitté du viol, mais l’a condamné à trois ans d’emprisonnement ferme pour attouchements sur mineur, rapporte La Dernière Heure.

À lire : Un Belge en prison au Maroc après un piège tendu par son ex-femme

L’année dernière, son ex-femme avait, elle, écopé, par défaut, d’un an d’emprisonnement, pour non-présentation d’enfant. Elle avait quitté la Belgique en février 2021 avec leur fils, Malik. Sans nouvelles du garçon, Marc s’était rendu au Maroc pour le retrouver. C’est alors qu’il tombe, selon son avocat, Mehdi Abbes, dans un “traquenard” tendu par la famille de son ex-épouse.

Sujets associés : Belgique - Droits et Justice - Meknès - Prison

Aller plus loin

Un Belge en prison au Maroc après un piège tendu par son ex-femme

Un ressortissant belge, Marc M., est en prison depuis lundi à Meknès. Âgé de 57 ans, il est accusé de tentative d’enlèvement de son fils de 4 ans, Malik, qu’il n’a pas revu...

Espagne : un Marocain condamné pour violences sur sa femme enceinte

Le tribunal correctionnel de Pampelune (Navarre) a condamné un Marocain à 4 ans et 8 mois de prison et au paiement de 2 500 euros de dommages-intérêts pour violences envers sa...

Condamné pour avoir émigré au Maroc en abandonnant sa famille à Monaco

Ruiné par la crise sanitaire liée au Covid-19, un chef d’entreprise a émigré au Maroc sans verser de pension alimentaire à sa petite famille à Monaco. La justice monégasque l’a...

Espagne : la justice condamne un ancien maire pour abus sexuels sur un Marocain

La Cour supérieure de justice de Madrid a confirmé la condamnation à deux ans de prison de l’ancien adjoint au maire de Palma, Rodrigo de Santos, pour avoir abusé sexuellement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.