Belgique : les accusations sur la présence d’espions marocains sont « infondées et inacceptables »

10 janvier 2021 - 13h20 - Belgique - Ecrit par : S.A

L’ambassadeur du Maroc en Belgique, Mohammed Ameur, a réagi aux déclarations du ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD) dénonçant l’ingérence et l’espionnage marocain dans le cadre de la reprise de la Grande mosquée de Bruxelles. Il affirme que ce sont des "allégations infondées, incompréhensibles et inacceptables".

"Les allégations formulées à l’encontre du Maroc sont infondées, incompréhensibles et inacceptables. (…) On ne peut pas solliciter la coopération du Maroc pour des dossiers sensibles et plaider pour plus de complicité dans leur gestion et en même temps le décrier sur la place publique en l’accusant injustement d’espionnage et d’ingérence", a-t-il déclaré dans une interview accordée au média en ligne le Vif, soulignant qu’en matière de sécurité, l’expérience et l’expertise marocaines sont reconnues à l’échelle internationale.

"Le Maroc est un partenaire fiable et responsable. De nombreux attentats en Europe, mais aussi en Belgique, ont été déjoués avec la coopération des services marocains", a fait savoir le diplomate marocain, avant d’assurer que le Maroc n’est pas concerné par le dossier de la reconnaissance de la Grande mosquée de Bruxelles. "C’est une affaire belgo-belge. D’ailleurs, toute l’organisation qui a été récemment mise en place, y compris la création de l’Association de gestion de la Grande mosquée de Bruxelles, est intervenue suite à l’accord établi entre l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) et le gouvernement fédéral", a-t-il ajouté.

Si, pour la Belgique, la Grande mosquée revêt, a laissé entendre l’ambassadeur, un grand intérêt pour des raisons que l’on peut comprendre, pour le Maroc, c’est un lieu de culte comme les autres. "Rien qu’à Bruxelles, il existe des dizaines de mosquées édifiées, gérées, financées et peuplées essentiellement de fidèles d’origine marocaine. (...) Pour ceux qui voient la main du Maroc partout, toutes les mosquées dites d’obédience marocaine et qui se comptent par centaines en Belgique sont financées entièrement par les fidèles. Le Maroc ne verse pas un seul euro ni pour les bâtiments ni pour les imams...", a-t-il expliqué.

Selon lui, la cible des attaques n’est pas les trois personnes désignées par le ministre. "L’agent de sécurité considéré comme un fonctionnaire du Consulat général et présenté comme preuve de l’ingérence du Maroc est la démonstration tangible du caractère insensé des allégations", a poursuivi le diplomate marocain, relevant que ce qui est visé, c’est plus la présence des Marocains dans les structures de la Grande mosquée et surtout les liens avec leurs sources spirituelles. "La présence de certains groupuscules qui prônent un islamisme déviationniste et dangereux ne devrait pas amener à jeter le discrédit sur la grande majorité des musulmans qui ne cherchent qu’à vivre en paix avec leur environnement et leurs sources spirituelles", a-t-il nuancé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Religion - Espionnage - Islam

Aller plus loin

Les institutions musulmanes de Belgique tirent sur le ministre de la justice

Le collectif des institutions musulmanes de Belgique condamne les "déclarations infondées" du ministre belge de la Justice, suite à son injonction de suspendre le processus de...

L’Exécutif des Musulmans de Belgique sous pression

Le ministre belge de la Justice, également en charge des Cultes, appelle au renouvellement de tous les organes de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB). Par le passé,...

Le Maroc accusé d’influencer l’islam en Belgique

Vincent Van Quickenborne, ministre belge de la Justice, également en charge de la gestion des Cultes estime que l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), principal organe...

Les accusations sur la présence d’espions marocains à la grande Mosquée de Bruxelles contestées

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), l’Association de gestion de la Grande Mosquée de Bruxelles et le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique...

Ces articles devraient vous intéresser :

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...