Des espions marocains à la Grande Mosquée de Bruxelles ?

4 décembre 2020 - 08h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

La Grande Mosquée du Cinquantenaire à Bruxelles ne pourra pas reprendre ses activités en raison de soupçons d’espionnage marocain. Ainsi en a décidé la justice qui a rendu un avis négatif.

Parmi les nouveaux dirigeants de cette mosquée désignés pour mettre fin à l’influence de l’Arabie Saoudite, il y en a qui sont soupçonnés d’espionnage pour le compte du Maroc, rapportent De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Depuis avril dernier, l’Exécutif des Musulmans de Belgique est en charge de la gestion du lieu de culte qui reçoit le financement de l’Arabie Saoudite. En attendant le dépôt d’un dossier de reconnaissance, une direction provisoire avait été mise en place.

La plupart des autorités concernées excepté le ministre de la Justice ont soutenu cette demande. Se basant sur des éléments de la Sûreté de l’État, Vincent Van Quickenborne (Open Vld) a rendu un avis négatif. Ces éléments évoquent une emprise marocaine qui aura pris la suite de l’influence saoudienne.

On parle également d’espionnage. La Sûreté désigne trois collaborateurs de la mosquée, dont un dirigeant, comme membres des services de renseignement marocains. Ce dirigeant est membre de l’association censée mettre en place un trajet de formation pour les imams.

En conséquence, la procédure de reconnaissance est suspendue. Le ministre enjoint l’Exécutif des Musulmans de remercier les personnes concernées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Religion - Droits et Justice - Arabie saoudite - Espionnage - Islam

Aller plus loin

Les accusations sur la présence d’espions marocains à la grande Mosquée de Bruxelles contestées

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), l’Association de gestion de la Grande Mosquée de Bruxelles et le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique...

Covid-19 : nouvelle décision de l’Exécutif des musulmans de Belgique

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) présidé par Mehmet Üstün a pris la décision de rendre obligatoire le port du masque dans les mosquées à partir de ce samedi 11 juillet...

Expulsion de l’imam Mohamed Toujgani : un signal au Maroc ?

Le retrait du permis de séjour de Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil à Molenbeek, et par ailleurs d’origine marocaine, serait un signal au Maroc. La...

Un Marocain à la tête de l’Exécutif des musulmans de Belgique

Le successeur de Salah Echallaoui, vice-président francophone de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) démissionnaire est désormais connu. Son nom : Noureddine Smaïli, un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Aïd al Adha au Maroc : l’appel à l’annulation monte sur les réseaux sociaux

Alors que certains Marocains appellent à l’annulation de la célébration de l’Aïd al-Adha sur les réseaux sociaux, d’autres tiennent au respect de cette tradition religieuse.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Le ramadan commence le lundi 11 mars 2024 en France

C’est officiel : le mois de Ramadan débutera lundi 11 mars 2024 en France, a annoncé le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Cette date a été déterminée après observation scientifique et calcul astronomique.

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...