Belgique : un homme tue sa mère pour mettre fin à ses souffrances

13 novembre 2019 - 14h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Mohamed Boughaiout, 33 ans, a fait une déclaration pour le moins surprenante lors de sa comparution, le mardi 12 novembre, devant la cour d’assises de Liège. Cet homme criblé de dettes confesse avoir tué sa mère pour mettre fin à ses souffrances dont il est la source.

Mohamed Boughaiout a tué sa mère, Fatima El Mezouar, âgée de 62 ans, le 20 octobre 2017 à Liège, et avait plongé son corps dans un ruisseau du village de la commune de Stoumont, rapporte Belga.

Pourtant, celui-ci était, selon ses dires, le préféré de sa mère. « Chouchou de la fratrie », il n’avait jamais manqué de rien. Seulement, la vie de Mohamed a pris une autre tournure après la mort de son père en 2014.

Peu instruit, Mohamed avait commis des impairs puis avait été condamné à plusieurs reprises. A sa sortie de prison en 2017 sous le régime de détention sous bracelet électronique, il avait entrepris une formation au sein d’une association et percevait une allocation.

Au fil du temps, la situation financière de Mohamed est devenue précaire, et il était moins assidu. Il faisait chaque fois appel à sa mère pour payer ses dépenses. Mohamed Boughaiout a fait savoir qu’il avait une dette colossale à honorer depuis bien des années. Il n’a pas voulu en préciser le montant ni le nom du créancier.

Il a en outre affirmé que sa mère n’avait pas décidé de ne plus lui donner de l’argent mais qu’elle « ne voulait plus payer [son] téléphone ». Convaincu qu’il était devenu la source de la tristesse et de l’apathie de sa mère, il a mis fin à ses souffrances par strangulation.

« J’ai serré la ceinture autour de son cou et cela a duré entre trois et cinq minutes. Elle a demandé pourquoi, elle m’a dit qu’elle m’aimait et elle a demandé que je prenne soin de mes sœurs », a raconté l’accusé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Procès - Liège - Homicide - Criminalité

Aller plus loin

Belgique : Mohamed Boughaiout a tué sa mère car atteint de psychopathie

Mohamed Boughaiout, 33 ans, qui a commis un matricide est atteint de psychopathie et a un caractère manipulateur. C’est ce qu’ont déclaré le psychologue Laurent Devoitille et le...

Belgique : il tue son frère pour une affaire de drogue

Ahmed Boujneh, 31 ans, assure avoir porté un coup de couteau mortel à son frère, Aymen, par pur accident. Les témoins de la scène donnent une autre version des faits.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.