La Belgique sommée de rapatrier une Belge coincée en Syrie

8 mars 2020 - 19h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

Le Comité des Nations Unies contre la torture a sommé, vendredi 6 mars 2020, la Belgique de fournir à l’une de ses ressortissants, les documents nécessaires pour son rapatriement. Cette Belge de 25 ans est détenue en Syrie dans le camp d’Al-Roj tenu, par les forces kurdes.

La demande de rapatriement de cette jeune femme, qui avait regagné la Syrie en 2013, date de plusieurs années, rapporte 7 sur 7. Les conditions de détention de cette Belge, dans le camp d’Al-Roj, sont "délétères, les humiliations et violences y sont fréquentes et l’état de santé de la plaignante se dégrade en raison d’éclats d’obus logés dans son corps", alertent ses avocats bruxellois, Nicolas Cohen et Christophe Deprez.

Le Comité des Nations Unies contre la torture, un groupe d’experts chargé de contrôler l’application de la Convention contre la torture dont la Belgique est signataire, a reçu la plainte de la jeune femme. Il entend prendre des mesures urgentes et provisoires devant faciliter son rapatriement, en attendant d’examiner s’il y a eu, oui ou non, violation de cette Convention.

Selon Christophe Deprez, l’un des avocats de la Belge, "une décision sur le fond pourra prendre une année, voire davantage". Toutefois, les mesures du comité constituent "un important pas en avant dans le dossier des ressortissants européens retenus dans les camps syriens", fait-il observer.

Condamnée par défaut en Belgique, pour participation aux activités d’un groupe terroriste, la jeune femme s’était opposée à ce jugement. Son souhait, c’est de se présenter à son nouveau procès.

Sujets associés : Belgique - Terrorisme - Procès - Syrie - Rapatriement

Aller plus loin

Cinq ans requis contre la veuve d’un des fondateurs de Sharia4Belgium

Au tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de cinq ans de prison a été requise à l’encontre de Faiza H., la veuve de Feisal Yamoun, l’un des cofondateurs du groupe...

Belgique : le rapatriement des enfants de djihadistes préféré en lieu et place du paiement d’une astreinte

Entre le rapatriement des enfants de djihadistes bloqués en Syrie, et le paiement d’une astreinte de 50 000 euros par la Belgique, Abderrahim Lahlali et Mohamed Ozdemir, tous...

Belgique : la justice ordonne le rapatriement d’une djihadiste

La Belgique est appelée à rapatrier une des ressortissantes djihadistes et de son enfant du camp syrien d’Al Hol sous peine d’une astreinte journalière. Telle est la décision du...

La Belgique accepte le jugement sur le rapatriement de dix enfants de la Syrie

Le gouvernement belge est sommé d’œuvrer au rapatriement de dix enfants qui se trouvent en Syrie. La Belgique prend acte de ce jugement, rendu le 11 décembre en référé, par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...