La Belgique prolonge l’interdiction des voyages non essentiels jusqu’au 18 avril

8 mars 2021 - 16h00 - Belgique - Ecrit par : I.L

Pour endiguer la 2ᵉ vague de la pandémie, le gouvernement belge a annoncé l’interdiction des voyages non-essentiels (hors urgences familiales et travailleurs frontaliers donc) à l’extérieur des frontières belges jusqu’au dimanche 18 avril. Cette mesure prend en compte la période des deux semaines de vacances de Pâques à compter du samedi 3 avril.

« Les réservations du premier trimestre représentent normalement 36 % des ventes annuelles, nous sommes cette année à 1 % », déplore Anne-Sophie Snyers, secrétaire générale de l’Union professionnelle des agences de voyages (UPAV). Pour la responsable syndicale, le gouvernement belge n’a avancé aucun argument pour justifier ce nouveau report.

Redoutant déjà la colère des voyageurs, la secrétaire générale de l’UPAV annonce que ceux-ci vont réclamer le remboursement de leurs billets d’avions annulés, arguant qu’ils sont dans l’incapacité de les rembourser : « Nous avons demandé un prêt à l’État pour honorer ces remboursements, auxquels nous sommes légalement tenus, mais n’avons toujours pas obtenu de réponse. », lâche-t-elle.

À ces problèmes liés à la mévente et au remboursement s’ajoutent l’émission des bons à valoir dont certains remboursements sont arrivés à échéance. Il y a un an, le gouvernement belge avait émis entre le 20 mars et le 19 juin, des bons à valoir pour indemniser les voyageurs dont les voyages avaient été annulés en raison de la pandémie du Covid-19. Ces bons à valoir donnent droit à un remboursement en espèces s’ils n’ont pas été utilisés avant la date d’expiration.

Depuis plus de 4 mois, la Belgique est confinée partiellement. Contrairement à ses écoles qui sont restées ouvertes, les cafés, restaurants et salles de spectacle sont restés fermés pour freiner l’épidémie des nouveaux variants du coronavirus. Grâce à la vaccination des populations à risque d’ici mai, les cafés et restaurants devraient pouvoir rouvrir d’ici mai.

Sujets associés : Belgique - Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les voyages non essentiels à l’étranger interdits aux Marocains résidant en Belgique

La Belgique interdit les voyages non essentiels à l’étranger à ses concitoyens, dont les Marocains résidant sur son territoire à partir de mercredi 27 janvier.

Le Maroc suspend les vols avec la Belgique (officiel)

Face à la propagation des nouveaux variants du Covid-19 en Europe, le Maroc a décidé de suspendre les vols de et vers la Belgique et l’Italie à partir de ce mardi 2 mars à minuit.

Belgique : confirmation de la prolongation de l’interdiction des voyages non-essentiels

La Belgique a bel et bien prolongé l’interdiction de voyages non essentiels à l’étranger et vers le pays jusqu’au 18 avril. Réunis en comité de concertation, Fédéral et entités...

Le Maroc va-t-il prolonger l’état d’urgence sanitaire ?

Le projet de décret relatif à la prolongation de l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire national, sera l’un des sujets essentiels que le prochain Conseil de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : bientôt la construction de cinq établissements hospitaliers par des Israéliens

Le Maroc et Israël ont signé jeudi matin à Rabat, un protocole d’accord pour la construction de plusieurs établissements hospitaliers. Le projet sera mené par le groupe israélien I.M.S. Ovadia group Ltd.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...