Benkirane : "Les Amazighs, des gens simples qui passent leur temps à danser"

3 février 2013 - 16h17 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane s’est attiré les foudres des mouvements amazighs marocains, qui organisent une marche ce dimanche à Rabat, pour protester contre l’attitude discriminatoire des ministres du PJD vis-à-vis des Amazighs.

L’intervention de Benkirane lundi au parlement, pour qui "les Amazighs sont des gens simples qui mangent peu et passent leur temps à danser et chanter au rythme du bendir", a été perçue comme une provocation par le mouvement.

Des militants amazighs indignés par les propos du chef du gouvernement, dénoncent "l’hostilité systématique" des ministres du PJD et l’attitude sarcastique de Benkirane, qui a tendance à aborder le sujet Amazigh de façon folklorique.

Ce comportement étonne d’ailleurs puisque la majorité des membres du secrétariat général du PJD sont des Imazighen ou ont des racines amazighes, explique Ahmed Adghirni, cité par Annahar. Le militant amazigh estime que plus des deux tiers des Casablancais sont des Imazighen, tout comme le sont quatre commerçants sur cinq au boulevard Mohammed V de Rabat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amazigh - Manifestation - Droits et Justice - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Gouvernement marocain

Ces articles devraient vous intéresser :

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.