« J’ai besoin d’aide SVP, j’ai le cancer »

19 juillet 2023 - 17h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les autorités de Séville viennent de rejeter la demande d’asile d’un Marocain atteint d’un cancer. Le jeune homme, qui suit un traitement dans la ville avec le soutien d’une ONG locale, lance un cri de détresse aux autorités.

Arrivé à Ceuta à la nage en mai 2021, le jeune homme a passé un bref séjour au Centre des immigrés temporaires et celui de la Croix-Rouge de Tarajal, avant de rejoindre Séville en octobre de la même année en tant que demandeur d’asile. Les autorités de la ville viennent de rejeter sa demande d’asile, mettant le Marocain dans une situation irrégulière. L’organisation Accem de Séville, qui l’accompagne dans son traitement contre le cancer au service d’oncologie de l’hôpital Virgen del Rocío, lui cherche un centre d’accueil adapté pour sa prise en charge sociale et sanitaire, rapporte El Diario.

À lire : Yassine, atteint d’un cancer et à la rue à Barcelone

« J’ai besoin d’aide, s’il vous plaît », confie le jeune homme de 30 ans qui vit actuellement dans un appartement avec quatre autres migrants. En juin dernier, il a été informé qu’il ne remplissait plus les conditions pour continuer à bénéficier du programme exécuté par Accem, en partenariat avec le ministère de l’Inclusion, de la sécurité sociale et des migrations. « Son problème, c’est le logement mais l’état avancé de sa maladie rend difficile la recherche, car il s’agit "d’un profil très vulnérable" », expliquent les responsables de l’ONG qui continue de prendre en charge les besoins de base du Marocain.

À lire : Une saisonnière marocaine atteinte d’un cancer, prise en charge par une ONG à Séville

Depuis 2021, le jeune homme a subi trois cycles de chimiothérapie et deux greffes de moelle osseuse, ce qui ne lui a pas permis de bénéficier de certains programmes de formation. Aujourd’hui, il se retrouve dans une « situation compliquée », à la recherche d’un centre d’accueil. L’Accem « frappe à toutes les portes possibles » et tente de trouver une solution à sa situation administrative désormais irrégulière. L’ONG a récemment demandé aux ministères de l’Intérieur et de l’Inclusion de tenir compte des raisons humanitaires pour lui accorder les documents de base. Elle espère une réponse favorable dans les prochains jours pour soulager le Marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Santé - Séville

Aller plus loin

Atteinte d’un cancer, une saisonnière marocaine sera prise en charge par l’Espagne... au Maroc

Après plusieurs années de lutte, Smahia Benjafel, la saisonnière marocaine de 57 ans, atteinte d’un cancer en phase terminale à Huelva où elle participe chaque année depuis 15...

Séville : un Marocain atteint d’un cancer, pris en charge

Le cri de détresse d’un jeune Marocain atteint d’un cancer et dont la demande d’asile a été refusée récemment à Séville, a été entendu. Il bénéficie désormais d’une prise en...

Yassine, atteint d’un cancer et à la rue à Barcelone

Yassine El Yakoubi, un Marocain de 37 ans atteint d’un cancer du côlon, est un sans-abri pris en charge à l’église Santa Anna de Barcelone depuis des mois, en attendant d’avoir...

Un Marocain atteint d’un cancer expulsé de son domicile à Séville

Le tribunal de première instance de Séville a ordonné vendredi l’expulsion d’un Marocain atteint d’un cancer, après avoir rejeté la demande de son avocat de suspendre la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.