Une saisonnière marocaine atteinte d’un cancer, prise en charge par une ONG à Séville

27 juin 2022 - 15h00 - Monde - Ecrit par : A.P

Une saisonnière marocaine atteinte d’un cancer, a dû quitter Huelva où elle ne recevait aucune assistance et ne bénéficiait d’aucune attention. Elle a été prise en charge par une ONG à Séville.

Âgée de 57 ans, la saisonnière marocaine, qui participe chaque année à la campagne de fraises à Huelva depuis 14 ans, n’a pas voulu manquer la campagne de cette année malgré sa maladie, parce qu’elle a besoin de l’argent pour payer ses séances de chimiothérapie au Maroc. Les problèmes de cette saisonnière qui a requis l’anonymat ont commencé lorsqu’elle a été mise en congés maladie le 9 mai, après s’être évanouie. « Je traîne depuis sept ans un cancer du col de l’utérus dont le traitement au Maroc coûte très cher, entre 1 000 et 1 500 euros », confie à Público cette mère de quatre enfants.

La saisonnière a subi en avril une séance de chimiothérapie au Maroc, mais n’avait pas les moyens de payer la séance prochaine, raison pour laquelle a décidé de venir travailler à Huelva. Malheureusement pour elle, sa santé a pris un coup. « Début mai, je suis tombée malade. J’étais faible, je ne pouvais parler ni manger, j’avais beaucoup de mal à marcher. J’ai informé le responsable de l’entreprise que j’étais très malade et que je devais aller chez le médecin. Mais il a refusé de m’emmener à l’hôpital », raconte-t-elle.

À lire : Une saisonnière marocaine succombe à un cancer foudroyant en Espagne

La saisonnière a été laissée à son sort. Un jour, elle était si mal en point qu’elle a été transférée d’urgence à l’hôpital. Désespérée, elle a décidé de faire part de sa situation à ses enfants. L’un d’eux a appelé une chaine marocaine pour dénoncer la situation de sa mère. L’association Jornaleras en Lucha, qui a été informée de son cas, s’est rapidement portée à son chevet. L’ONG s’est rapprochée de l’Institut andalou des femmes pour lui demander de trouver un centre d’accueil à la saisonnière. C’est ainsi qu’elle a finalement été accueillie par l’association Afavi à Séville.

« Ce qui est arrivé à cette femme est scandaleux. Cela démontre une fois de plus la nécessité de défendre les droits de ces saisonnières », a déclaré le porte-parole de Jornaleras en Lucha qui entend lutter pour que la Marocaine jouisse de tous ses droits. L’entreprise où elle travaille ne lui a plus versé de cotisations à la sécurité sociale ni payé de salaire depuis qu’elle est malade.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Séville - Femme marocaine

Aller plus loin

Un Marocain atteint d’un cancer expulsé de son domicile à Séville

Le tribunal de première instance de Séville a ordonné vendredi l’expulsion d’un Marocain atteint d’un cancer, après avoir rejeté la demande de son avocat de suspendre la...

Atteinte d’un cancer, Khadija El Bidaouia soutenue par les autorités

L’état de santé de l’artiste Khadija Beidaouia, atteinte d’un cancer, préoccupe le ministère de la Culture qui a pris toutes les dispositions pour sa prise en charge.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la...

Diagnostiquée d’un cancer au Maroc, une Belge prépare ses adieux à ses enfants

En Belgique, une maman se retrouve obligée de dire adieu à ses deux enfants, la faute à un cancer de la peau métastatique en phase terminale qui lui a été diagnostiqué au Maroc....

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.