Bidonville de Madrid : Pas de relogement prévu

26 octobre 2007 - 23h52 - Espagne - Ecrit par : L.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

David Lucas, porte-parole du groupe municipal du parti socialiste espagnol (PSOE), a dénoncé publiquement les agissements du maire de Madrid sur l’affaire de Canada Real. Ancien candidat à la municipalité, il travaille actuellement sur le dossier du bidonville madrilène avec son parti afin d’essayer de trouver une solution aux 30.000 personnes qui y vivent et majoritairement marocaines.

Depuis la capitale espagnole, Lucas déclare à L’Economiste que la démolition des 2.000 logements indécents est inévitable. Rappelons que la première opération de destruction du bidonville de Canada Real avait tourné à l’affrontement entre les forces de l’ordre et les habitants. Depuis, le jugement, permettant l’expulsion et la démolition de la zone, a été suspendu pour quelques jours. Normalement, les habitants doivent être fixés sur leur sort dès aujourd’hui, ce qui n’est pas gagné d’avance.

Pour quelles raisons la mairie a-t-elle décidé de démolir le bidonville de Canada Real lorsque l’on sait qu’il existe depuis 40 ans ?

Il y a un jugement qui permet au maire de raser la zone. Le dossier d’instruction était déjà en cours depuis quelques années, on attendait juste le verdict. Par ailleurs, le maire avait prévu dans sa campagne d’éradiquer les bidonvilles de Madrid, c’est pour cette raison que beaucoup de Madrilènes soutiennent cette action même si les moyens employés laissent à désirer. Cette « bataille »aurait pu être évitée si la mairie avait pris les mesures nécessaires pour reloger les habitants bien avant de laisser pourrir la situation.

Est-ce que les personnes qui vont être délogées auront droit à un autre logement ?

Justement non, rien n’est prévu jusqu’à ce jour. Beaucoup sont illégales certes, mais ce sont néanmoins des personnes à part entière et ce n’est pas normal. Le Parti Populaire n’a tout simplement pas tenu ses engagements envers les citoyens. Tout le monde est d’accord pour avoir « zéro bidonville » à condition de fournir aux populations ciblées un logement décent. En plus de cela, le comportement de la police était intolérable lorsqu’elle a commencé à procéder à l’expulsion. Beaucoup de personnes se sont plaintes de mauvais traitements. Personnellement, je leur transmets ma solidarité même si je respecte la justice de mon pays.

Savez-vous quelque chose du verdict final ? Que pensez-vous que la juge va décider ?

On n’ a toujours pas de réponse définitive mais je sais que la démolition va continuer. Le jugement en a décidé ainsi. On ne peut revenir sur une décision de justice, aussi violentes soient les conséquences.

Selon la ministre du Logement, Carme Charcon, cette mesure va s’étendre à tout le pays, vous confirmez ?

Je ne peux rien vous confirmer mais je sais que c’est quelque chose qui se discute actuellement. S’il y avait eu une déclaration officielle, les journaux en auraient déjà parlé. Il faut d’abord résoudre le cas de Madrid avant de s’attaquer au reste. Cela est déjà très compliqué à gérer.

L’Economiste - Vanessa Pellegrin

Sujets associés : Madrid - Expulsion - Pauvreté - Immigration

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Madrid

Brahim Ghali est retourné en Algérie

Brahim Ghali, leader du Polisario admis d’urgence en Espagne le 18 avril après avoir contracté le Covid-19 a quitté l’hôpital San Pedro de Logroño, mardi 1ᵉʳ juin vers 21h30. Accusé de tortures, de viols et d’atteintes aux droits de l’Homme, il avait été...

Été 2022 : Ryanair lance deux nouvelles lignes vers Nador depuis l’Espagne

Dans le cadre de son programme pour l’été 2022 en Espagne, Ryanair a annoncé le lancement de deux nouvelles liaisons vers Nador au départ de Madrid et Malaga, avec une fréquence bihebdomadaire.

Que retenir de la première audition de Brahim Ghali ?

L’audition de Brahim Ghali, leader du Polisario accusé de tortures, de viols et d’atteintes aux droits de l’Homme a bel et bien eu lieu ce 1ᵉʳ juin par visioconférence. Il a été entendu par le juge d’instruction de Madrid, Santiago Pedraz...

Kylian Mbappé au PSG : Achraf Hakimi le savait

Achraf Hakimi a révélé qu’il était le premier à être informé de la décision de son coéquipier et ami, Kylian Mbappé, de rester au Paris Saint-Germain (PSG).

Coronavirus en Espagne : grosse perte pour les musulmans

Le coronavirus a emporté, lundi 6 avril 2020, Riay Tatary, président de la Commission islamique d’Espagne (CIE), et par ailleurs imam de la mosquée centrale de Madrid. Il avait 72 ans.

Expulsion

France : mobilisation autour d’une famille marocaine menacée d’expulsion

Sous le coup d’une expulsion, une famille marocaine a reçu le soutien d’associations et de politiques de Cherbourg-en-Cotentin (Manche).

Un djihadiste marocain, menacé d’expulsion, arrêté à Grenade

Un Marocain faisant l’objet d’un arrêté d’expulsion du territoire espagnol, a été arrêté mercredi à Grenade pour non-respect de cette décision d’expulsion pour terrorisme djihadiste.

Maroc : une femme condamnée pour avoir chassé son mari du domicile conjugal

Le tribunal de première instance d’Imintanout a condamné une femme pour violences conjugales sur son époux. Elle avait expulsé son compagnon du domicile conjugal.

Abdel, tétraplégique, menacé d’expulsion vers le Maroc

Arrivé en France en 2019 avec un visa touristique pour se faire soigner, Abdel, tétraplégique, est sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Sa demande d’asile ainsi que celle de carte de séjour pour raison médicale ont été...

Un MRE de France risque l’expulsion pour radicalisation

Le tribunal correctionnel de Montauban a ordonné le placement en détention du Marocain, Mohamed A., en attendant son expulsion au Maroc. Il avait été condamné en juillet pour risque de radicalisation.

Pauvreté

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Maroc : plus de 100 000 veuves ont reçu une aide directe

Dans le but de soutenir les veuves à travers le programme d’aide directe aux veuves, le Maroc a octroyé à près de 111 000 personnes, plus de 2 milliards de dirhams.

Le Maroc compte plus de 700  000 adultes toxicomanes

Le Maroc compte environ 700 000 adultes toxicomanes, dont une forte proportion de jeunes. C’est ce que révèle un rapport de la Commission spéciale pour le modèle de développement (CSMD) sur l’usage du cannabis au royaume où la prévalence de l’usage de...

Maroc : les SDF meurent dans l’indifférence totale en ces temps de Covid-19

La situation des sans domicile fixe (SDF) devient de plus en plus préoccupante au Maroc. Ces derniers jours, deux sont décédés à cause du froid critique que vit actuellement le pays, et le troisième a été emporté dans la rue et dans l’indifférence totale...

Les ménages marocains ont plusieurs sources de revenu

Au Maroc, la plupart des ménages vivent avec deux ou trois, voire quatre sources de revenu. Ce nombre est de 2,7 en milieu urbain et de 3,5 en milieu rural.

Immigration

Oxfam critique les politiques migratoires européennes au Maroc

L’ONG Oxfam vient de dénoncer le silence coupable de l’Union européenne face à la politique migratoire pratiquée dans les pays avec lesquels elle est en partenariat et qui pourtant, affecte l’humain, les droits des migrants et des demandeurs...

Immigration et naturalisation : voici ce qu’en pense Rachida Dati

Dans la foulée des récentes décisions du gouvernement français pour lutter contre le séparatisme en France, l’ancienne ministre de la Justice sous Nicolas Sarkozy, Rachida Dati fait part de quelques propositions. Entre autres questions, elle a insisté sur...

Immigration : le Canada veut privilégier les francophones

Les candidats francophones à l’immigration seront plus favorisés au Canada dans les prochaines années. Ainsi en a décidé le gouvernement canadien qui veut atteindre un taux de 4,4% de francophones admis à l’immigration d’ici...

De nombreux Marocains ont obtenu des permis de séjour dans l’UE en 2021

Les permis de séjour dans l’Union européenne délivrés aux ressortissants de pays tiers dont le Maroc ont presque atteint en 2021 les niveaux d’avant la pandémie.

Au Maroc, les migrants font toujours face à des stéréotypes

Au Maroc, notamment dans les villes d’Oujda, Fnideq et Al Hoceima, la population migrante fait toujours face à une méconnaissance et une persistance de clichés. Les observateurs invitent à la sensibilisation autour des enjeux migratoires et à déconstruire...