Maroc : Bill Gates pourrait accorder 100 millions de dollars à la région nord

4 mai 2016 - 13h10 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les représentants de la fondation de Bill et Melinda Gates sont attendus au Maroc pour une rencontre avec les responsables de la région Tanger-Tetouan-Al Hoceima en vue de préparer la prochaine visite de Bill Gates.

Cette rencontre doit se dérouler en présence des représentants de la Banque Islamique de développement dans le cadre d’un gros soutien financier qui devrait concerner plusieurs secteurs, rapporte le site Hespress qui indique qu’un lobbying est mené depuis plusieurs mois par le président de la région, Ilyas Omari, pour inciter le milliardaire à se rendre au Maroc.

Il est question d’un soutien financier de 100 millions de dollars dans les domaines de la santé, de l’eau et de l’électricité, ajoute la même source. L’agriculture, la femme rurale vont également en bénéficier.

Les fonds pourrait être débloqués à partir de septembre prochain, affirment des responsables de la banque et de la fondation et devraient s’étaler sur une période de 5 ans.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien PDG de Microsoft s’intéresse au Maroc. Dans le passé, plusieurs dizaines de milliers d’étudiants marocains ont été formés dans le domaine informatique. Les lauréats avaient reçu des certifications Microsoft.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Tétouan - Al Hoceima - Santé - Education - Ilyas El Omari - Tanger-Tetouan-Al Hoceima

Ces articles devraient vous intéresser :

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.