Recherche

Départ de Bombardier du Maroc : Moulay Hafid Elalamy se prononce !

© Copyright : DR

8 mai 2019 - 13h20 - Maroc

Le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du commerce et de l’économie numérique Moulay Hafid Elalamy, s’est prononcé officiellement sur la décision du groupe aéronautique canadien Bombardier qui envisagerait de quitter le Maroc.

Pour Moulay Hafid Elalamy qui dit avoir lu cette façon de présenter l’information, « C’est légitime mais c’est faux ». Le ministre a plutôt fait savoir que « Bombardier a lancé un appel d’offres pour qu’un sous-traitant reprenne ses activités aéronautiques au Maroc ».

Pour le ministre au sujet du « retrait » du constructeur aéronautique canadien du Maroc, c’est clair que « Bombardier cède ses activités à un sous-traitant. C’est un transfert. Cela se fait dans tous les métiers et dans tous les pays. C’est le droit de chaque opérateur », a-t-il relevé.

Elamy a souligné qu’en réalité, « le constructeur canadien a décidé de sous-traiter ses activités, non seulement à Casablanca mais aussi à Belfast. Et donc, « La décision est d’arrêter la construction du jet 85, parce qu’il coûtait trop cher en termes de recherche et développement, pour se recentrer sur l’aviation d’affaires »

Tout en affirmant que le repreneur sera connu dans « au plus tard, trois semaines », le ministre n’a pas manqué de lever le voile sur les acheteurs potentiels, au nombre desquels figurent de « grands groupes internationaux, dont Airbus et le britannique Spirit », a-t-il confié. Il a surtout rassuré que « le Maroc ne perd rien de ce qu’il a ». Mais également et surtout, Moulay Hafid Elalamy a annoncé que dans les semaines à venir, de nouveaux projets de développement seront révélés, au sujet de cet écosystème aéronautique.

Mots clés: Aéronautique , Moulay Hafid Elalamy , Bombardier

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact